Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Tour de France 2018

Tour de France : "Pour avoir plus de cadeaux de la caravane, il faut avoir 4, 5 enfants autour de soi"

mercredi 25 juillet 2018 à 19:03 Par François-Pierre Noël, France Bleu Gascogne

Claude et Françoise suivent le Tour de France depuis 15 ans. A l'occasion de la venue de la Grande Boucle dans les Landes, le couple a décidé de s'arrêter à Aire-sur-l'Adour. L'occasion pour eux de nous donner quelques conseils pour bien apercevoir les coureurs lors de leur passage.

Claude et Françoise suivent les coureurs du Tour de France depuis 15 ans.
Claude et Françoise suivent les coureurs du Tour de France depuis 15 ans. © Radio France - François-Pierre Noel

Aire-sur-l'Adour, France

Claude et Françoise sont sur le bord des routes du Tour de France depuis une quinzaine d'années. Tous les ans, ils sélectionnent plusieurs étapes pour voir la Grande Boucle. Cette année, ils ont décidé de s'arrêter à Aire-sur-l'Adour. 

Avant le passage des coureurs, ils partent en repérage pour trouver la meilleure place. Françoise cherche un endroit " pas très loin de la ville et qui n'est pas dans un virage ou dans un angle. On cherche surtout une place où on peut voir les coureurs arriver de loin". Depuis qu'ils suivent les cyclistes, le couple vendéen n'a jamais réussi à se trouver dans l'endroit rêvé par tous les amateurs de cyclisme, la zone de ravitaillement : " Les emplacements sont très chers à cet endroit" soupire Françoise, Claude l'interrompt " Oui, les gens récupèrent des bidons, ça c'est un trophée pour nous".

Ils accumulent les t-shirts, les casquettes envoyés par la caravane du Tour

Accompagnés pour la première fois de leur petit fils, Timothée, les grands-parents vont lever les mains en l'air lors du passage de la caravane. Le but ? Obtenir le plus de cadeaux possible et pour en avoir, Claude a une technique : " Les donneurs, ils lancent beaucoup plus à des enfants qu'à des "vieux", vous n'avez qu'à avoir 4/5 gamins près de vous et vous êtes comblés."

L'autre moment fort, encourager les coureurs

Claude et Françoise sont bien équipés, dans leur caravane, ils ont emporté avec eux leurs sièges, pour être installés le mieux possible face à la route. Alors, forcément, Claude est prêt à supporter tous les coureurs même s'il crie un peu plus fort pour les Français bien qu'" ils ne gagnent pas souvent".