Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Pour dissuader les cambrioleurs, les gendarmes sur le pont avec l'opération tranquillité vacances

lundi 6 août 2018 à 6:05 Par Marie-Jeanne Delepaul, France Bleu Nord

Pendant l'été, le risque de se faire cambrioler augmente. Pour dissuader les malfaiteurs, les policiers et gendarmes ont mis en place l'opération "tranquillité vacances". Un dispositif gratuit. Des patrouilles passent quasiment tous les jours vérifier les maisons des habitants qui le souhaitent.

Les gendarmes vérifient les maisons minimum tous les deux ou trois jours.
Les gendarmes vérifient les maisons minimum tous les deux ou trois jours. © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

C'est parti pour la tournée ! Les trois gendarmes de l'équipe prévention-contact d'Audruicq (Pas-de-Calais) ont une vingtaine de maisons à surveiller dans la commune.

Devant chaque habitation, le même rituel : vérifier que les portes et fenêtres sont bien fermées, qu'aucun volet n'a été enfoncé, que les abris de jardin n'ont pas été vandalisés... La patrouille fait le tour de la maison pour s'assurer qu'aucune tentative d'effraction n'a eu lieu.

Un passage tous les deux-trois jours minimum

"Si le propriétaire nous l'autorise, on saute par-dessus les murets et les portillons pour aller voir le jardin à l'arrière", explique Coralie Nackaerts. Au bout de quelques minutes, rien à signaler : la brigade passe à la maison suivante.

La patrouille passe devant chaque maison minimum tous les deux ou trois jours, à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit. Après chaque visite, le propriétaire reçoit une lettre ou un courrier pour lui indiquer que son logement a bien été vérifié.

"Le premier objectif, c'est de faire de la dissuasion pour montrer aux délinquants qu'on occupe le terrain et que la maison n'est pas laissée sans surveillance. Le deuxième, c'est de rassurer les personnes qui bénéficient du dispositif et d'être en vacances de manière plus sereine." - Marie-Laure Pezant, commandant.

L'interview du commandant Pezant

Le but est double de l'opération est double : dissuader et rassurer, explique le commandant de la compagnie de gendarmerie de Saint-Omer Marie-Laure Pezant : "Il s'agit montrer aux délinquants qu'on occupe le terrain et que la maison n'est pas laissée sans surveillance, et de rassurer les personnes qui bénéficient du dispositif pour qu'ils soient en vacances de manière plus sereine."

"Si une effraction est constatée, on peut agir rapidement, prévenir le propriétaire et faire relever les empreintes pour retrouver les malfaiteurs", précise Marie-Laure Pezant.

Un dispositif gratuit

Pour bénéficier de l'opération "tranquillité vacances", rien de plus simple : il suffit de se rendre quelques jours avant son départ à la gendarmerie ou au commissariat le plus proche de chez soi et de remplir une fiche d'informations (nom, prénom, adresse, personne à prévenir en cas de problème, particularités à signaler comme un voisin qui vient relever le courrier, etc.). Une fiche également disponible sur internet.

Le dispositif "tranquillité vacances" existe toute l'année, pas seulement l'été, y compris en-dehors des vacances scolaires.

Testez la sécurité de votre maison

Pour réduire le risque de cambriolage, les forces de l'ordre recommandent de toujours penser à informer un voisin que l'on part en vacances. Il faut aussi donner l'impression que le logement est est habité, en demandant à un proche d'ouvrir les volets pendant la journée par exemple. Les gendarmes recommandent aussi de mettre ses objets de valeur en sécurité et les photographier pour faciliter leur recherche en cas de vol. Enfin, si l'on n'a pas les moyens d'acheter une alarme, un détecteur de mouvement qui déclenche une lumière peut contribuer à dissuader les voleurs.

Pour savoir si votre maison est bien sécurisée, vous pouvez faire le test proposé par la gendarmerie nationale.

Le reportage France Bleu Nord avec les gendarmes d'Audruicq