Société

Pour huit jeunes sur dix, se loger est difficile

France Bleu jeudi 10 avril 2014 à 8:06

Pour aider les jeunes à se loger, les CROUS proposent parfois des aides au logement
Pour aider les jeunes à se loger, les CROUS proposent parfois des aides au logement © Maxppp

Les jeunes sont pessimistes face à la question du logement. C'est ce qu'il ressort d'une étude menée par l'institut CSA et publiée mercredi. L'inquiétude est encore plus forte quand il s'agit d'acheter un logement, ou de quitter le domicile de ses parents pour s'installer seul.

Ils sont 85% des 18-29 ans à estimer qu'il est difficile, aujourd'hui, de trouver un logement quand on est jeune ; et même un quart (25%) à estimer que cela est très difficile , selon un sondage publié mercredi, réalisé par l'institut CSA*. Pour ces jeunes, les difficultés sont plus grandes aujourd'hui que du temps de leurs parents, et surtout pour acheter un logement (82% contre 70% pour la location).

Le plus dur, semble-t-il, est de quitter le domicile familial : selon le sondage, 89% des jeunes qui vivent encore chez leurs parents expriment une inquiétude sur les difficultés à trouver un premier toit à soi au moment de leur départ. L'Île-de-France est légèrement plus marquée par ce sentiment de difficulté, avec une différence d'un point par rapport aux régions (85% contre à 84% en "province").

Les jeunes pessimistes sur l'avenir

Le budget accordé par les jeunes à leur logement est particulièrement important : pour quatre sondés sur dix, il représente 35 à 50% du revenu net mensuel (pour l'ensemble de la population, il n'y a qu'un quart des Français pour qui le logement représente une si forte part). Résultat : quatre jeunes sur dix disent avoir du mal à payer leur loyer . Une proportion qui monte à 54% pour les seuls 18-20 ans. 

Les jeunes Français ne sont pas optimistes pour l'avenir en matière de logement : 67% d'entre eux s'attendent à voir croître les difficultés à l'avenir. Pour 48%, le prix devrait même augmenter d'ici moins de trois ans . Quant à la politique du gouvernement, elle ne satisfait que 17% des jeunes. Mais seul un cinquième d'entre eux a déjà entendu parler de la loi Alur, récemment promulguée, qui prévoit notamment l'encadrement des loyers, mesure favorablement jugée par 60% des jeunes sondés. 

*Sondage CSA pour le réseau immobilier Guy Hoquet, réalisé par internet en mars 2014 sur un échantillon national représentatif de 882 personnes âgées de 18 à 29 ans

Partager sur :