Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Pour la deuxième année consécutive les huîtres du Bassin d'Arcachon ont bien pondu

lundi 25 août 2014 à 16:52 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde

Les ostréiculteurs et l'institut Ifremer estiment que le captage de naissains a été très bon cet été. Les larves se déposent actuellement sur les tuiles et autres collecteurs plongés sous l'eau. Le nombre de "bébés huîtres" est en forte augmentation pour la deuxième année consécutive. Le Bassin d'Arcachon est le premier producteur de naissains d'Europe.

Les naissains atteindront cette taille en février prochain
Les naissains atteindront cette taille en février prochain © Radio France

Voici une très bonne nouvelle pour les ostréiculteurs du Bassin d'Arcachon. Cet été les huîtres ont beaucoup pondu et les larves se sont fixées en masse sur les tuiles et autres collecteurs qui permettent de récupérer les bébés coquillages que l'on appelle les naissains .

La fin août c'est la période du captage des naissains. Depuis quelques années ce captage était jugé très faible par des ostréiculteurs. En 2013 le phénomène s'était enfin inversé avec une année exceptionnelle . Bis repetita cette année.

"C'est vraiment une super nouvelle pour le Bassin d'Arcachon qui récupère sa place de leader européen dans la production de naissains." — Olivier Laban, président du comité régional de la conchyliculture

Les ostréiculteurs vont devoir patienter encore quelques mois avant de crier victoire mais au retour de la marée sur le port de Gujan ces jours-ci les professionnels affichent de larges sourires. C'est en février prochain, quand les naissains feront un peu plus de 3 mm que les ostréiculteurs pourront enfin les récuperer pour regarnir les parcs .

Grâce à cette réserve de bébés huîtres, les ostréiculteurs espèrent passer l'hiver tranquille. Certes, il y a ce virus qui continue à décimer au moins 30 % des parcs tous les ans mais le futur vivier de naissains devrait permettre de pallier cette surmortalité .

"Les premiers indicateurs nous laissent espérer une très bonne année"