Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pour les ados, l'amour prime sur le sexe

-
Par , France Bleu

Une étude Ipsos sur la sexualité des 15-18 ans révèle ce mercredi que les adolescents sont davantage préoccupés par leurs sentiments que par le fait de passer à l'acte.

Neuf adolescents sur 10 estiment que le sexe est moins important que le  fait d'aimer et d'être aimé en retour
Neuf adolescents sur 10 estiment que le sexe est moins important que le fait d'aimer et d'être aimé en retour © Maxppp

Les adolescents, de gros obsédés pressés de passer à l'acte ? Ce n'est pas si sûr. Une étude* Ipsos pour la Fondation Pfizer vient mettre à mal ce mercredi les clichés sur la sexualité des 15-18 ans.

Selon cette étude, relayée par nos confrères du Parisien, les adolescents sont en réalité de grands romantiques. Pour neuf ados sur dix, le sexe est moins important que le fait d'aimer, et d'être aimé en retour. Et pour 74% des 15-18 ans, il faut être amoureux avant de passer à l'acte.

Les adolescents moins nombreux à passer à l'acte que ne le pensent leurs parents

Les adolescents sont aussi plus réservés que ne le pensent les adultes. Selon les adultes, 51% des adolescents ont déjà eu un rapport avec pénétration, alors que c'est le cas pour seulement un tiers des répondants. A l'inverse, 78% des 15-18 ans, à part égale chez les garçons et les filles, sont déjà tombés amoureux. 

Les ados déclarent avoir eu ce premier rapport sexuel parce qu'ils en avaient envie (95%), parce qu'ils étaient amoureux (83%), parce que c'est quelque chose qu'il faut avoir fait à cet âge-là (24%) ou pour ne pas être en retard par rapport aux amis (14%). En moyenne, les garçons ont leur premier rapport sexuel à 15,6 ans et les filles à 16 ans et plus d'un jeune sur trois (35%) a peur d'avoir des relations sexuelles. 

Un ado sur cinq a déjà vu des films pornographiques

Se montrant sensibles aux nombreuses campagnes de prévention, 76% des jeunes considèrent qu'il est important de se protéger des maladies sexuellement transmissibles (MST), 66% de ne pas tomber ou "mettre" enceinte.

Concernant la pornographie ou le digital sexe, les adultes surestiment encore une fois le contact des 15-18 ans: si 26% des adolescents ont déjà vu des films X (39% des garçons contre 12% des filles), plus de la moitié des adultes pensent que c'est le cas pour les jeunes.

Idem concernant les sextos (textos à caractère sexuel), 47% des adultes croyant volontiers que les ados en ont déjà envoyé, alors que seuls 22% admettent avoir adressé ce genre de messages.

En matière de romantisme, les 15-18 ans ne sont pas en reste, et ont chacun des préjugés sur l'autre sexe. La majorité des filles (84%) estiment qu'elles sont plus romantiques que les garçons, la même proportion (82%) pensent que les garçons pensent plus au sexe qu'elles, alors que seulement 51% des garçons partagent cet avis.

Concernant les techniques de séduction, la moitié des adolescents s'accordent à dire qu'il revient au garçon de faire le premier pas. Moins conservateurs que leurs aînés, 28% des adolescents déclarent que le rôle des hommes est de ramener l'argent à la maison et 19% que le rôle des femmes est d'avoir des enfants.

Enfin, les jeunes s'informent sur leur sexualité majoritairement auprès de leurs amis (69%), de leurs parents (52%), ou sur internet (44%).

 

*L'étude a été réalisée entre le 14 et le 23 octobre 2014 sur 801 adolescents de 15 à 18 ans, et 802 adultes de 25 ans et plus.

 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess