Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange

Quimper : pour les vacances, les retrouvailles tant attendues avec papi et mamie

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Le début des vacances, c'est aussi pour certains grands-parents l'occasion de retrouver, enfin, leurs petits enfants, qu'ils n'ont pas pu voir pendant plusieurs semaines.

Jean-Marc, Marcelle et leurs petits enfants, Rosalie et Léon, profitent enfin de pouvoir se retrouver.
Jean-Marc, Marcelle et leurs petits enfants, Rosalie et Léon, profitent enfin de pouvoir se retrouver. © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

Entre le confinement et les risques de contamination, certains grands-parents n'ont pas pu voir leurs petits-enfants durant des semaines, ou des mois. Pour beaucoup, les vacances d'été sont l'occasion de se retrouver en famille. "On en profite au maximum", reconnaît Marcelle, dont les deux petits-enfants sont arrivés en début de semaine. 

"On ne les a pas vu depuis longtemps". Rosalie et Léon, quatre et sept ans, originaires d'Angers, sont venus passer une semaine chez papi et mamie, à Quimper. "Je suis content de les revoir", se réjouit le petit garçon,  "vu que l'on fait des choses super". Au programme, plage, piques-niques et même plongée.

Des retrouvailles, sans bisous, ou presque 

Pour le grand-père, Jean-Marc, pouvoir enfin les revoir, c'est un vrai soulagement. "On les voit en vrai, alors qu'on les voyait par la petite lucarne de Whatsapp" durant le confinement. Mais attention aux règles : pour éviter au maximum les risques de contamination au coronavirus, les enfants évitent les lieux en intérieur avec beaucoup de monde, et même s'"ils sont très demandeurs" de bisous, indique Marcelle, il faut se restreindre.

Même principe de précaution pour Daniel, dont la petite-fille grimpe sur une araignée, ces grandes structures en corde. "La bise, on évite, elle a compris. Mais si on traverse la route, je lui tiens la main. Donc on fait attention, sans en faire trop, il n'y a pas le choix." Théa, elle, attendait de pouvoir "passer des vacances chez Papi Daniel, il m'adore." Ces retrouvailles, "cela fait plaisir, à cet âge là cela grandit vite et ils nous manquent au bout d'un moment", poursuit le grand-père. Et même si, "à 21 heures le soir", Daniel est "crevé", il n'échangerait ces "journées intenses" pour rien au monde. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess