Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Manifestation pour que les punaises de lit n'envahissent pas Marseille

-
Par , France Bleu Provence

Un rassemblement est organisé ce vendredi soir à Marseille dans la rue Sénac (1er arrondissement). Ici, de nombreux habitants souffrent du fléau des punaises de lit. Ils se débarrassent même de leurs meubles dans la rue.

Chaque jour des matelas ou du mobilier infestés par des punaises de lit se retrouvent dans la rue
Chaque jour des matelas ou du mobilier infestés par des punaises de lit se retrouvent dans la rue © Radio France - Laurent Grolée

Ils en ont ras-le-bol des punaises de lit. Ils sont venus le dire ce vendredi en fin de journée, rue Sénac, dans le premier arrondissement de Marseille. Aurélie, une habitante de la rue Sénac, est concernée par ce problème. Quand vous entrez chez elle, en haut de la rue, vous êtes frappés par le nombre de sacs poubelles qui jonchent la pelouse synthétique de ce rez-de-jardin. À l'intérieur, les vêtements doivent être traités contre l'invasion.

Les punaises de lit, cette mère de famille a fait leur connaissance l'an dernier, mais sans s'en rendre compte tout de suite. "À Marseille, il y a des moustiques, alors quand on est piqué, on ne pense pas tout de suite aux punaises de lit", reconnait Aurélie. S'en sont suivis de nombreux traitements, jusqu'à l'intervention d'un chien détecteur de punaises qui a détecté des foyers de contamination dans une armoire, un meuble, "mais pas dans les matelas" précise Aurélie. 

"Tous les jours, des habitants de la rue se débarrassent de leurs matelas, de leurs meubles il n'y a rien à faire." - Katia Yakoubi, porte-parole du collectif Punaises de lits

Pour le collectif Punaises de lits, qui s'alarme de la situation, les autorités, à commencer par le ministère de la santé, considèrent le problème des punaises comme un problème individuel : "Il ne faut pas, en plus culpabiliser ceux qui ont des punaises de lit chez eux" s'insurge Katia Yakoubi, la porte parole du collectif. 

Traiter le problème à grande échelle

Katia Yakoubi en appelle à la mairie de Marseille pour qu'elle prenne le problème à bras le corps. Pour le collectif, il faut que le problème soit traité à grande échelle, au niveau de chaque immeuble par exemple, avec une expertise de terrain. "Lorsque les parties communes sont oubliées dans la désinsectisation, l'infestation a de grandes chances de revenir", écrit le collectif dans un communiqué.

Selon le collectif, 11% des foyers marseillais sont concernés par cette invasion de punaises de lit à Marseille. Au-delà des conséquences physiques sur les personnes touchées, il y a également des répercussions psychologiques : troubles anxieux, dépressions graves et même déscolarisation pour certains enfants, assure le collectif.

Des sacs dans lesquels on traite les vêtements infestés
Des sacs dans lesquels on traite les vêtements infestés © Radio France - Laurent Grolée
L'appel à la mobilisation du collectif "Sénac contre les punaises
L'appel à la mobilisation du collectif "Sénac contre les punaises - senac contre les punaises
Choix de la station

À venir dansDanssecondess