Société

Pour sa mère, il crée une table de pique-nique en guise de tombe

Par Géraldine Houdayer, France Bleu Paris et France Bleu vendredi 30 octobre 2015 à 6:00

En prévision du décès de sa mère, un jeune artiste a crée une tombe en forme de table de pique-nique dans un village de Seine-et-Marne. Tout le monde peut venir y casser la croûte et boire un verre.

Ce week-end de la Toussaint,  vous serez nombreux dans les cimetières, à vous rendre sur la tombe de vos proches. Ceux qui passent par le cimetière de Mons-en-Montois, en Seine-et-Marne, y verront une drôle de stèle : une pierre tombale en forme de ... table de pique-nique ! Elle est ouverte à tous : chacun peut y casser la croûte ou boire un petit verre, seul ou en groupe. L'artiste parisien qui l'a construite la destine à sa mère, lorsqu'elle mourra. Son père, lui, est décédé lorsqu'il avait 18 ans. Visite guidée sur la MomTomb de Wolfgang Natlacen.

"L'été, on peut s'allonger sur le banc et regarder les étoiles en sirotant un digestif"

Cette stèle blanche en pierre de Saint Maximin (Oise), ou plutôt, donc, cette table de pique-nique, a été créée par ce jeune artiste franco-italien. "Tout le monde est invité à s'asseoir pour dîner, parler ou manger. L'été, c'est très agréable : on peut s'allonger sur le banc et regarder les étoiles en sirotant un digestif",  sourit le jeune homme. 

C'est en voyageant aux Philippines que l'idée lui est venue. "Là-bas, pour fêter les morts, on se réunit pour  manger, jouer ou discuter pendant deux ou trois jours sur les tombes. Je me suis dit qu'ils devraient créer  des tombes pour pique-niquer. Et puis j'y ai pensé pour ma mère."   La mère de Wolfgang est toujours bien vivante, et très en forme. Au début, elle a très mal pris le projet. Puis elle y a participé, et a fini par digérer le projet.

Vin rouge et citron déconseillés 

Plus que de fêter les morts ou rendre les cérémonies joyeuses, Wolfgang veut surtout mettre plus de vie dans le cimetière de Mons, commune de sa maison de famille. "C'est plus agréable, explique-t-il. Je me sens comme  dans un square, pas dans un cimetière. "

Dans le village de 500 habitants, l'accueil a d'abord été frileux. Mais les habitants s'y sont faits. Aujourd'hui, la tombe est visitée, notamment pour les journées du patrimoine. Des groupes d'amis piquent-niquent là de temps en temps. Mais il y a quelques précautions à prendre : Il faut éviter le vin rouge, qui risque de tâcher la pierre blanche. Wolfgang conseille plutôt du blanc. Et si vous apportez des fruits de mer, ou de la Tequila, évitez le citron : il est trop corrosif pour la pierre calcaire!