Société

Pourquoi faut-il encore parler de la Grande guerre ?

Par Philippe Renaud, France Bleu Bourgogne vendredi 4 avril 2014 à 15:46

soldat exposition grande guerre "De boue et de larmes"
soldat exposition grande guerre "De boue et de larmes" © instant 3D - instant 3D

La Côte-d'Or se lance dans les commémorations du 100e anniversaire du début de la guerre de 191-1918. Ce lundi, le préfet de la Côte-d'Or préside le Comité départemental du centenaire. Ce comité est un organe dont le but est aussi de faire émerger des projets au niveau local afin d'entretenir la mémoire des poilus.

En l’absence des témoins direct  de la Grande guerre, c’est désormais l’ensemble de la société qui est dépositaire de l’héritage de Ceux de 14. Les musées, les services d’archives, les professeurs d’histoire et les chemins de mémoire aménagés sur le champ de bataille sont appelés à prendre le relais des témoins et à endosser le rôle de "passeurs" pour transmettre aux générations futures l’histoire et les mémoires de la guerre de 14-18.

►►► Retrouvez ici les projets de la Mission du centenaire.

tranchée 14-18 - Maxppp
tranchée 14-18 © Maxppp
La question du jour : pourquoi doit-on encore parler de la grande guerre ? Exprimez-vous ce lundi en direct dès 8h15 au 03.80.42.15.15 ou sur le répondeur de France Bleu Bourgogne au 03.80.42.14.15.►►► Nous évoquons le devoir de mémoire et les commémorations de la guerre de 1914-1918 en Côte-d'Or en compagnie de Pascal Mailhos, le préfet du département.

 

DOSSIER guerre 14-18 rab - Maxppp
DOSSIER guerre 14-18 rab © Maxppp