Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Pourquoi l'hôtel de ville de Périgueux est-il illuminé en orange ?

jeudi 29 novembre 2018 à 9:05 Par Antoine Denéchère et Noémie Philippot, France Bleu Périgord

La mairie de Périgueux s'associe à une campagne internationale des Nations-Unies contre les violences faites aux femmes. La couleur choisie dans ce cadre est le orange : l'hôtel de ville s'illumine donc en orange chaque soir jusqu'au 10 décembre, à l'initiative d'une association.

L'Hôtel de Ville de Périgueux, le 27 novembre 2018
L'Hôtel de Ville de Périgueux, le 27 novembre 2018 © Radio France - Antoine Denéchère

Périgueux, France

Depuis dimanche dernier, l'hôtel de ville de Périgueux est illuminée en orange chaque soir et chaque nuit. Et cela va durer seize jours.  Et cela n'a rien à voir avec les décorations de Noël. C'est l'ONG (organisation non gouvernementale) Soroptimist international qui a demandé au conseil municipal de Périgueux d'éclairer l'hôtel de ville de cette couleur.

Pourquoi le orange ? Depuis 2014, c'est la couleur choisie par l'ONU (organisation des nations unies) qui lance chaque année, le 25 novembre, la campagne "Tous UNiS pour _mettre fin à la violence à l’égard des femmes et des filles_" 

Le bâtiment de la mairie de Périgueux, illuminé en orange, contre les violences faites aux femmes - Radio France
Le bâtiment de la mairie de Périgueux, illuminé en orange, contre les violences faites aux femmes © Radio France - Antoine Denéchère

Catherine Carrier, de Soroptimist international à Périgueux, ajoute qu'il s'agit d'"oranger le monde pour un monde meilleur et pour l'éradication de toutes formes de violences contre les femmes". Elle rappelle qu'en France "une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son compagnon ou ex compagnon, on sait aussi qu'il y des mutilations sexuelles des violences multiples." 

Les militantes de Soroptimist international, devant la mairie de Périgueux - Radio France
Les militantes de Soroptimist international, devant la mairie de Périgueux © Radio France - Noémie Philippot