Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Le pourquoi du comment

Pourquoi le commerce équitable se développe-t-il autant en France ?

-
Par , France Bleu Auxerre

En pleine quinzaine du commerce équitable (du 11 au 26 mai), on s'intéresse aux ventes de produits labellisés, qui sont en forte hausse, notamment les produits "équitables" fabriqués en France.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp -

Le chiffre d'affaire des produits labellisés "responsables" s'est envolé de 22% en 2018, et même de 34% pour ceux produits en France. C'est une hausse significative, alors que dans le même temps, la consommation globale a plutôt tendance à stagner en France.  Nos habitudes de consommation ont donc changé : on attache aujourd'hui plus d’importance à l’éthique, on remet en cause le capitalisme brutal, on s'intéresse d'avantage aux producteurs. 

Il y a aussi la tendance du "mieux manger" : on préfère des produits sains, et c'est pourquoi aujourd'hui, 84% des produits labellisés "commerce équitable" sont aussi étiquetés "Bio". De plus en plus de consommateurs souhaitent donc protéger la planète en encourageant l'agriculture biologique, tout en protégeant socialement les producteurs.

Forte progression du commerce équitable Nord-Nord

Le commerce équitable concerne toujours en priorité les produits étrangers. Le café et la banane restent les produits leaders, avec également le thé, le chocolat et le sucre. Les filières internationales représentent toujours les deux tiers du marché.

Pourtant, la question de la juste rémunération des producteurs se pose aussi en France. Elle a notamment été abordée au cours des Etats généraux de l'alimentation, l'an dernier. D'ailleurs, les ventes de produits équitables "made in France" ont progressé de 34%. C'est le secteur qui se développe le plus. 

"Des producteurs français s'organisent sur le même principe que le commerce équitable Nord - Sud", explique André Yverneau, le président de l'association  pour la promotion du commerce équitable dans l'Yonne. "Nous par exemple, on commercialise de la châtaigne, de la farine, des confitures. Il y a aussi une filière équitable sur le lait, et au niveau des boulangers : de la céréale jusqu'au pain".

Un peu plus cher, mais pour la bonne cause

Un produit issu du commerce équitable est forcément un peu plus cher que les autres, mais il y a de très bonnes raisons à cela. Les producteurs sont payés plus et on limite les intermédiaires. Mais les coûts de transport et de conditionnement ne baissent pas. Et il faut aussi payer la labellisation, c'est à dire les contrôles qui permettent d'assurer un standard, le respect d'un cahier des charges.  Enfin le commerce équitable, ce n'est pas juste du commerce, c'est aussi un accompagnement des organisations de producteurs, et ça aussi, ça se paye.  

Une multitude de labels 

Il y a les labels internationaux les plus connus, notamment Max Havelaar, l'un des pionniers, ou World Fair Trade Organization. Il y a aussi Ecocert Equitable, Biopartenaire et le Symbole des Producteurs Paysans.  En France, on peut aussi trouver la gamme "paysans d'ici" de la marque Ethiquable ou les produits "Agri-éthique" de la chaîne Biocoop.

Le commerce équitable : pourquoi ? Comment ? A écouter ici