Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : "Je fais tout pour éviter un confinement", assure le préfet de la Moselle

-
Par , , France Bleu Lorraine Nord

Le préfet de la Moselle demande aux habitants du département de poursuivre leurs efforts dans la lutte contre le coronavirus. Il a élargi l'obligation de porter le masque à tout le département, et lance un nouvel appel au dépistage.

Le Préfet de la Moselle lance un appel au dépistage avant les vacances scolaires.
Le Préfet de la Moselle lance un appel au dépistage avant les vacances scolaires. © Radio France - Cécile Soulé

Les chiffres de l'épidémie de coronavirus ne sont pas bons en Moselle. Le département fait figure de mauvais élève au niveau régional et même national. 

Invité de France Bleu Lorraine, le préfet de la Moselle Laurent Touvet reconnait qu'il est compliqué de comprendre ce phénomène : "Malheureusement, nous n'avons pas d'explication claire... Il est probable que la Moselle soit un département où les gens se déplacent davantage, notamment parce qu'ils vont travailler loin de leur domicile, pour ceux qui vont au Luxembourg par exemple, ça peut être un motif. Mais c'est une situation inquiétante, la Moselle est pratiquement en tête des départements français et il faut prendre des mesures hélas plus restrictives pour limiter encore la diffusion du virus."

Des interventions déprogrammées à l'hôpital

Le représentant de l'Etat ajoute : "La situation à l'hôpital est pratiquement identique depuis plusieurs mois. L'hôpital tient le coup et fait un travail formidable mais, pour soigner les malades du covid, doit de plus en plus déprogrammer d'autres interventions. C'est une préoccupation car tous les malades qui devaient être soignés pour une autre maladie voient leurs soins retardés. C'est une situation assez préoccupante, et en réanimation, on constate ces derniers jours une augmentation du nombre de patients". 

Port du masque élargi à tout le département 

Face aux variants qui ont fait leur apparition en Moselle, la vigilance est encore renforcée : "C'est une situation qui est inquiétante, affirme le Préfet. Ce n'est pas que le variant soit plus dangereux, mais il est beaucoup plus contagieux. Le risque c'est que la maladie se diffuse encore plus rapidement".

Dans ce contexte, Laurent Touvet a indiqué en fin de semaine dernière que le port du masque est désormais obligatoire dans tout le département : "C'est souvent aussi dans les petites communes qu'on se croit à l'abri, mais la contamination est la même".  Une mesure qui vient s'ajouter aux nouvelles règles sur les masques de catégorie 1 ou chirurgicaux à l'école

Appel à se faire tester avant les vacances

"Je comprends qu'il y ait une certaine lassitude qui s'installe, poursuit le Préfet de la Moselle, mais beaucoup de personnes sont porteuses du virus sans le savoir. C'est là qu'il y a un risque, car elles contaminent d'autres personnes alors qu'elles ne se sont pas isolées. Le test a pour but de donner à savoir que vous êtes positifs et donc de vous isoler". 

Les tests vont donc être renforcés, à la fois dans les établissements scolaires de Metz, où la circulation du virus est la plus active, mais aussi dans quelques lieux publics, où un grand nombre de personnes se croisent. 

Éviter le reconfinement

Le représentant de l'État demande également aux entreprises de développer encore le télétravail, pour limiter les transports en commun, sources de contamination, et les déjeuners entre collègues, des moments conviviaux mais sans masque.

"Je fais tout pour éviter un confinement, qui a des effets très durs sur l'activité économique, sur les relations sociales, sur la vie de chacun, ajoute Laurent Touvet. C'est la raison pour laquelle j'ai pris cette mesure d'obligation de porter le masque. C'est une mesure intermédiaire, qui nous donne une chance supplémentaire d'éviter le confinement. Et puis, un confinement limité à un seul département, qu'est-ce que ça signifierait ? Tous les commerces seraient fermés en Moselle, mais on pourrait aller librement faire ses courses, à Nancy, à Pont-à-Mousson ou à Luxembourg? Ce n'est pas réaliste, surtout que pour être efficace, un confinement devrait durer plusieurs semaines. Donc pour l'instant, et j'espère que nous pourrons nous y tenir, et que l'effort collectif permettra de faire diminuer cette diffusion du virus... Pour l'instant, je m'en tiens aux mesures de port du masque généralisé". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess