Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Prélèvement à la source : des associations de la Manche craignent de recevoir moins de dons

lundi 29 octobre 2018 à 5:01 Par Audrey Dumain, France Bleu Cotentin

A partir de janvier 2019, les impôts seront prélevés chaque mois sur le salaire, à la source. Un changement qui inquiète des associations dans la Manche. Selon elles, cela pourrait perturber les habitudes des donateurs.

La campagne des Restos du cœur commencera à la fin du mois de novembre. (Photo d'illustration)
La campagne des Restos du cœur commencera à la fin du mois de novembre. (Photo d'illustration) © Maxppp -

Manche, France

Dans moins de trois mois, les impôts seront prélevés directement à la source. Une arrivée qui perturbe le fonctionnement des Restos du Cœur et du Secours populaire français dans la Manche. Ces associations vivent grâce aux dons en nature mais aussi financiers. Ces derniers donnent la possibilité de réduire ses impôts de 66% sur le montant versé. 

Dans le doute, les gens vont s'abstenir

Seulement, avec les changements qu'entraîne le prélèvement à la source, les deux organisations craignent que les donneurs passent leur tour cette année : "C'est flou, franchement on ne comprend pas grand chose, dans le doute les gens vont s'abstenir", explique Joël Carpier, le président du Secours populaire français dans la Manche.

Un acompte pour les donateurs réguliers

Les experts rassurent. Cette nouvelle mesure ne changera rien à la réduction d’impôt prévue en cas de dons. "Pour ceux qui décident de donner pour la première fois cette année, ils seront remboursés dès le mois de juillet, les 66% de réduction d’impôt", explique Anne-Laure des Grandchamps, du cabinet d'expert comptable EMC2, à Carentan. 

Pour les donateurs réguliers, un acompte sera versé dès janvier 2019, sur la base des dons réalisés en 2017. L'acompte sera ensuite versé automatiquement chaque année. Si le donateur arrête de donner, il devra alors l'indiquer dans sa prochaine déclaration d'impôt et rembourser le trop-perçu. 

Les associations restent prudentes

Selon Jean-Yves Pottier, le président des Restos du Cœur dans la Manche, cela aura forcement des répercussions, les dons étant déjà difficiles à récolter :  "Beaucoup de retraités nous disent qu'ils n'ont plus de quoi donner". Le responsable rappelle que ces dons financiers participent au bon fonctionnement de l'association : "Cela nous aide à financer les frais de déplacements des camions notamment."

Cet hiver, les Restos du Cœur de la Manche viendront en aide à plus de 6.500 personnes.