Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Premier bilan touristique en Occitanie : le littoral en difficulté, les sites patrimoniaux gagnent du terrain

-
Par , France Bleu Occitanie

Le mois de juillet 2019 ne restera pas dans les annales du comité régional du tourisme d'Occitanie. La mer Méditerranée attire moins. Heureusement, il y a eu le Tour de France. Les Pyrénées et les sites patrimoniaux comme Albi s’en sortent mieux.

La cathédrale d'Albi, un des sites patrimoniaux les plus visités d'Occitanie.
La cathédrale d'Albi, un des sites patrimoniaux les plus visités d'Occitanie. © Radio France - SM

Albi, France

On est déjà à la moitié de l’été et la fin du mois de juillet. Le moment de dresser un premier bilan dans notre Région qui génère chaque année 190 millions de nuitées (payantes et pas). Et à cause de la chaleur (le record de 46° dans l’Hérault et 45,9° dans le Gard) mais aussi à cause d’une image dégradée de la mer, le mois de juillet n’a pas été bon sur le littoral. A contrario : les Pyrénées et les sites patrimoniaux de l’intérieur des terres occitanes semblent avoir mieux travaillé. C’est le cas d’Albi où le mois de juillet a été boosté par les trois jours du Tour de France. Mais l’intérêt pour les sites du patrimoine évidemment semble attirer de plus en plus de monde. Stéphane Giacometti est hôtelier à Albi. Il tient les Pasteliers. Il fait une meilleure saison que l’an passé et insiste : "_on vient à Albi parce qu’il y plein de choses à y fair_e" raconte t'il.  

"Le mois de juillet est plus compliqué que l’an passé"

Jean Pinard directeur du comité régional du tourisme en Occitanie concède que la Méditerranée est en perte de vitesse au profit d’autres attraits de l’Occitanie. " Le mois de juillet est plus compliqué que l’an passé et moins bon que le mois d’août qu’est traditionnellement très chargé pour les clientèles françaises. Il y a plusieurs facteurs à cela. Et d’abord la canicule. Le record de 46° dans le Gard n’engage pas les gens à venir dans la caleur surtout en camping. Et puis il y a toute la communication qu’il y a eu autour de ça. Et si on devait faire les gagnants et les perdants… le littoral est en vraie difficulté. Je pense qu’il faut l’accepter le reconnaître et savoir pourquoi et au contraire la montagne continue de progresser et c’est la cas des Pyrénées.

Des touristes à Albi qui préfèrent "s’enrichir" plutôt que se dorer la pilule.

Choix de la station

France Bleu