Société

Premier forum du "bien vieillir" à Tours

Par Fanny Bouvard, France Bleu Touraine samedi 26 octobre 2013 à 14:47

Les professionnels répondent à toutes les questions des seniors.
Les professionnels répondent à toutes les questions des seniors. © Radio France

" 60 ans et toutes mes dents" est le premier forum de santé et prévention, à destination des personnes âgées, organisé à Tours. Une dizaine d'ateliers était proposée samedi 26 octobre à la salle Champ Girault. Alimentation, soin corporel, mémoire : tous les thèmes étaient abordés.

Comment mieux m'alimenter ? Comment reprendre une activité physique régulière? Ma mémoire est-elle encore en bonne état? Autant de questions que se posent aujourd'hui beaucoup de seniors et auxquels répondaient samedi 26 octobre une dizaine de professionnels, au forum "60 ans et toutes mes dents".

"Le constat est simple, explique Marie-Claude Fourrier, co-organisatrice de la journée et présidente de la CLCV 37. Les plus de 60 ans ont toujours beaucoup travaillé sans vraiment penser à leur bien-être, leur santé ou leurs envies. Nous voulons leur donner accès à tout cela. "  Josée, elle, est ravie. "A 67 ans, je me pose beaucoup de questions car mon corps change mais je n'ose pas trop aller chez le médecin et le déranger avec ces petites broutilles. Ici tout est à disposition et je ne dérange personne."  

* Aborder tous les sujets, sans tabou, et permettre à chacun de conserver son autonomie le plus longtemps possible, c'est bien l'objectif de ce forum du "bien vieillir" pour Julie Capelle, diététicienne à Tours et co-organisatrice.*

"Les personnes âgées doivent continuer à se projeter dans le futur." Julie Capelle, diététicienne.

Atelier diététique, massage, test de mémoire, gym adaptée... Plusieurs ateliers autour de la santé et du soin physique étaient proposés. Mais la CLCV tenait aussi une stand de prévention contre les vols et les arnaques, en partenariat avec la gendarmerie et la police nationale. "Les plus de 60 ans sont souvent isolés et particulièrement vulnérables. Nous devons aussi agir en amont, pour éviter qu'elles ne se mettent en danger ou ne perdent toutes leurs économies, " raconte Marie-Claude Fourrier. Un message entendu par les nombreux participants particulièrement curieux. D'ailleurs après le succès de cette première journée, les organisateurs pourraient bien renouveler l'expérience l'année prochaine.

"Les plus âgés n'ont pas vraiment l'habitude de prendre soin d'eux."