Société

Premiers couacs pour le nouveau système de délivrance des cartes grises dans le Doubs

Par Dimitri Imbert, France Bleu Besançon mardi 14 novembre 2017 à 19:29

La préfecture du Doubs reconnait quelque 5000 dossiers en souffrance, principalement en raison "d'erreurs ou de pièces manquantes."
La préfecture du Doubs reconnait quelque 5000 dossiers en souffrance, principalement en raison "d'erreurs ou de pièces manquantes." © Maxppp - Pascal Bonnière

Dans le Doubs, nombreux sont les mécontents du nouveau système de délivrance de cartes grises mis en place par la préfecture à Besançon. Cette dernière reconnait quelque 5000 dossiers en souffrance et promet une résolution rapide d'ici un délai d'un mois maximum.

Le nouveau système de délivrance des cartes grises mis en place début octobre dernier par la préfecture du Doubs ne fait pas que des heureux. Les 45 fonctionnaires basés à Besançon sont chargés d'établir les cartes grises pour tout le quart nord est de la France, dans le cadre des procédures complexes ne permettant pas une attribution rapide du précieux sésame.

Après un mois et demi, nous sommes toujours sans carte grise"-Emilie, une habitante de Saône

Mais nombreux sont les automobilistes qui effectuent une demande en ligne et qui n'ont aucune réponse de la part de l'administration. C'est par exemple le cas d'Emilie, une habitante de Saône : "Nous avons acheté notre voiture fin septembre et effectué la démarche le 3 octobre. Aujourd'hui notre dossier est toujours en attente de validation. On n'est pas immatriculés, on n'a pas de carte grise à notre nom, elle est toujours au nom de l'ancien propriétaire. Ca nous inquiète parce qu'on ne sait pas ce qui peut se passer en cas d'accident pour l'assurance ou en cas de contrôle des gendarmes."

5000 dossiers en souffrance

Pas de panique, répond de son côté le préfet du Doubs, Raphaël Bartolt. A Besançon, "le système du CERT qui traite 20 départements a essuyé les plâtres au niveau national car il a été le premier des 6 centres à entrer en service." Aujourd'hui près de 12 000 dossiers ont déjà été traités mais 5000 dossiers sont encore en souffrance, "principalement en raison d'erreurs ou de pièces manquantes". Leur situation devrait être réglée d'ici un mois maximum, promet la préfecture du Doubs.

En cas de problème vous pouvez appeler l'ANTS, l'Agence nationale des titres sécurisés au 34 00. Par ailleurs des consignes ont été passées aux forces de l'ordre pour qu'elles fassent preuve de compréhension en cas de contrôle. En cas d'amende, n'hésitez pas à contester.