Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : près d’Annemasse, un hôtel ouvert pour offrir une solution d’hébergement au personnel soignant

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

A Findrol en Haute-Savoie, un hôtel continue d’accueillir quelques clients spéciaux. Implanté à une centaine de mètres du centre hospitalier Alpes-Léman, il héberge depuis le début du confinement plusieurs salariés de l’hôpital.

A Findrol en Haute-Savoie, cet hôtel héberge plusieurs salariés du centre hospitalier Alpes-Léman.
A Findrol en Haute-Savoie, cet hôtel héberge plusieurs salariés du centre hospitalier Alpes-Léman. © Radio France - Richard Vivion

Il aurait pu fermer ses portes. "Rester ouvert, c’est un acte citoyen envers le centre hospitalier Alpes-Léman (CHAL)", affirme la directrice du Campanile de Findrol. Inauguré en fin d’année dernière, cet hôtel flambant neuf se trouve sur la route de l’hôpital, à quelques centaines de mètres seulement. "On n’est pas sur un geste économique (moins de 20% des 70 chambres sont occupés) mais sur un geste de solidarité avec le CHAL car nous sommes juste à côté d’eux et en cette période ils en ont besoin", poursuit Eva Chutin.

REPORTAGE - Un hôtel de Findrol reste ouvert pour accueillir le personnel du centre hospitalier Alpes-Léman.

A Findrol en Haute-Savoie, cet hôtel a du s'adapter pour accueillir le personnel soignant.
A Findrol en Haute-Savoie, cet hôtel a du s'adapter pour accueillir le personnel soignant. © Radio France - Richard Vivion

Depuis le début du confinement, des dizaines de soignants ont profité d’une ou plusieurs nuits dans cet établissement. L’hôtel et la direction de l’hôpital (qui travaillaient déjà ensemble avant le début de la crise sanitaire liée au coronavirus) ont trouvé un accord sur le paiement des nuitées. "De notre côté, nous avons dû nous adapter et le personnel à tout de suite dit oui", explique Eva Chutin. Equipe réduite (cinq salariés au lieu de huit), espaces communs désinfection régulièrement, ménage des chambres uniquement au départ du client… Pour le petit-déjeuner, là aussi il a fallu modifier les habitudes. "Ils sont servis en chambre sur un plateau filmé pour éviter les risques de contamination." 

"On accueille du personnel soignant du Chal mais aussi du personnel travaillant dans les grandes surfaces." - Eva Chutin, directrice de l'hôtel Campanile de Findrol  

ECOUTEZ directrice de l'hôtel Campanile de Findrol, Eva Chutin.

"Pour protéger mon mari"

Depuis un mois, Muriel occupe l’un des chambres de l’hôtel. Alors qu’elle habite à seulement vingt kilomètres du CHAL, cette soignante aux soins intensifs de l’hôpital a choisi cette solution pour protéger ses proches. "Dans mon service nous sommes en première ligne dans la lutte contre le Covid-19. Nous sommes très exposés et comme mon mari a des soucis de santé, je m’isole ici." Un choix difficile. "Heureusement, le personnel est au petits soins avec moi", poursuit-elle. Comme elle travaille de nuit, l’hôtel a installé un frigo et un micro-ondes dans sa chambre. "Ils sont devenus ma deuxième famille", sourit Muriel. "Il y a aussi eu des moments où j’ai craqué, pleuré, et ils étaient à l’écoute." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess