Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Près de 2 000 gilets jaunes manifestent au Mans

samedi 12 janvier 2019 à 16:53 Par Alexandre Chassignon, France Bleu Maine et France Bleu Mayenne

La manifestation des gilets jaunes a réuni un nombre de participants en forte hausse ce samedi au Mans. Elle s'est déroulée sans casse malgré des tensions avec la police devant la préfecture. Les rues piétonnes voisines étaient plongées dans un nuage de gaz lacrymogène en fin d'après-midi.

Les manifestants venaient en majorité de la Sarthe mais aussi de tout le grand Ouest.
Les manifestants venaient en majorité de la Sarthe mais aussi de tout le grand Ouest. © Radio France - Alexandre Chassignon

Le Mans, France

C'est la manifestation la plus fournie au Mans depuis le début du mouvement des gilets jaunes. Près de 2 000 personnes ont manifesté ce samedi après-midi au Mans.

L'appel au rassemblement place de la République concernait la Sarthe et les autres départements du grand Ouest. Des manifestants de Mayenne et d'Ille-et-Vilaine étaient notamment présents mais la grande majorité des participants étaient sarthois.

La foule a plusieurs fois repris le slogan "Macron, démission". Plusieurs pancartes demandaient, notamment, l'instauration du RIC (référendum d'initiative citoyenne).

Les gilets jaunes avaient préparé pancartes et banderoles. - Radio France
Les gilets jaunes avaient préparé pancartes et banderoles. © Radio France - Alexandre Chassignon

Aucune casse n'est à signaler sur le passage du cortège, qui a circulé en ville pendant plus de deux heures. Les manifestants ont marqué des pauses devant la permanence du député (LREM) Damien Pichereau, devant la banque de France et place des Jacobins. Ils ont emprunté la très commerçante rue des Minimes pour se rendre à la gare, puis revenir en centre-ville par les quais via la médiathèque et la rue du Port.

Nuage lacrymogène devant la préfecture

Vers 15h30, le cortège s'est immobilisé devant la préfecture et la situation a commencé à se tendre entre une partie des manifestants et la police, avec des jets de projectiles. La police a utilisé un grand nombre de grenades lacrymogènes pour disperser le cortège.

Par moments les nuages de gaz lacrymogène ont pénétré dans les rues commerçantes à proximité immédiate. Les boutiques de la rue des Minimes ont baissé et remonté leurs rideaux à plusieurs reprises.

Des manifestants quittent la place de la préfecture après un tir de grenade lacrymogène. - Radio France
Des manifestants quittent la place de la préfecture après un tir de grenade lacrymogène. © Radio France - Alexandre Chassignon

En fin d'après-midi, les policiers avaient repoussé les manifestants jusqu'à la place de la République, quelques centaines de mètres plus loin. La situation restait tendue entre le cordon policier qui barrait l'entrée de la rue des Minimes et une vingtaine de personnes. En retrait, environ 200 gilets jaunes étaient encore présents sur la place à 17h30.

Une grande partie du centre-ville du Mans était plongé dans un nuage de gaz lacrymogène, incommodant les passants. Certains ont dû attendre un quart d'heure pour sortir de magasins où ils étaient entrés faire les soldes.

Après la fin de la manifestation, le face-à-face tendu entre quelques dizaines de gilets jaunes et la police s'est poursuivi place de la République  - Radio France
Après la fin de la manifestation, le face-à-face tendu entre quelques dizaines de gilets jaunes et la police s'est poursuivi place de la République © Radio France - Alexandre Chassignon