Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Près de 200 personnes à Dijon contre la réforme des retraites

-
Par , France Bleu Bourgogne

Des professeurs, des cheminots, des salariés du CHU, ou encore des ambulanciers : ils étaient près de 200 à avoir répondu à l'appel du syndicat CGT à manifester contre la réforme des retraites ce mardi à Dijon.

Les manifestants sont restés Place de la République de 12 h à 14 h ce mardi
Les manifestants sont restés Place de la République de 12 h à 14 h ce mardi © Radio France - Sophie Allemand

Le syndicat CGT, rejoint par Solidaires, l'Unsa-Ferroviaire et la FSU appelait à manifester ce mardi dans toute la France contre le projet de système "universel" des retraites. Près de 200 personnes se sont rassemblées Place de la République à Dijon de 12 h à 14 h contre la réforme Delevoye qui vise à uniformiser les régimes de retraite en un système par points, en fonction du nombre d'années travaillées.   

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Ca demande beaucoup de concentration et une bonne vue", témoignage d'un ambulancier 

Parmi eux : David, un ambulancier de 47 ans qui travaille de nuit dans le Châtillonnais, il conduit des kilomètres pour emmener les patients au CHU dans une zone où il y a peu d’hôpitaux. Ce dernier craint de voir la retraite et les cotisations s'éloigner : "actuellement un roulant de nuit peut prétendre à la retraite à 55 ans peut-être que plus tard il faudra attendre 60 ans. Forcément on n'aura plus tous les réflexes et ce qui va avec pour continuer de rouler. Le travail de la route ça demande beaucoup de concentration et une bonne vue. J'ai déjà des lunettes et la médecine du travail m'a préconisé de me faire opérer de la cataracte du fait de mon travail. Ça m'embête, si la retraite se retrouve décalée, il va falloir travailler d'avantage, avec les ennuis de santé qui viennent se greffer derrière ça : ça ajoute beaucoup de stress."

David, ambulancier membre de la CGT à Dijon
David, ambulancier membre de la CGT à Dijon © Radio France - Sophie Allemand
Choix de la station

À venir dansDanssecondess