Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Près de 4 000 personnes rassemblées à Caen en hommage à Samuel Paty

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Comme dans plusieurs autres villes en France, des milliers de personnes se sont rassemblées à Caen, ce dimanche à 15 h, pour rendre hommage à Samuel Paty, professeur assassiné dans les Yvelines vendredi. Un cortège silencieux a défilé dans le centre-ville.

Près de 4 000 personnes rassemblées, ici Place de la République à Caen, en hommage à Samuel Paty.
Près de 4 000 personnes rassemblées, ici Place de la République à Caen, en hommage à Samuel Paty. © Radio France - Léa Dubost

Ce dimanche, à Caen, près de 4 000 personnes étaient réunies pour rendre hommage à Samuel Paty, professeur assassiné dans les Yvelines

"On ne tue pas la liberté d'expression", "Je suis enseignant", ou encore "Je dois tout à mes professeurs", de nombreuses personnes sont venues avec des pancartes ou des drapeaux tricolores.

Le rassemblement a débuté Place de la Résistance, un long cortège silencieux s'est ensuite dirigé dans le centre-ville caennais, avant de prendre fin Place de la République.

Des minutes de silence ont été observées, suivies d'applaudissements. 

On pensait que le métier d'enseignant était encore sacré, on se pensait intouchables. Mais on est rattrapés par la réalité et la barbarie. 

Sophie, elle-même professeur d'histoire-géographie dans un lycée à Vire est très émue depuis vendredi soir. Elle tenait à être présente lors de cet hommage. 

"On pensait que le métier d'enseignant était encore sacré, qu'on était là pour transmettre des valeurs universelles, on se pensait intouchables. Mais on est rattrapés par la réalité et la barbarie. Il faut réagir, car si on laisse passer ça, ça voudrait dire qu'ils ont gagné", témoigne-t-elle.

Le témoignage de Sophie, professeur d'histoire-géographie à Vire (Calvados)

Son fils, Philéas, tient une pancarte où il est inscrit "on ne tue pas la liberté d'expression". Ce collégien avoue avoir été très touché par cet assassinat. 

Des enseignants, des parents d'élèves, mais aussi des élèves, des élus et de nombreux habitants du Calvados se sont rassemblés à Caen ce dimanche.
Des enseignants, des parents d'élèves, mais aussi des élèves, des élus et de nombreux habitants du Calvados se sont rassemblés à Caen ce dimanche. © Radio France - Léa Dubost
Plusieurs personnes ont brandit des couvertures du journal Charlie Hebdo.
Plusieurs personnes ont brandit des couvertures du journal Charlie Hebdo. © Radio France - Léa Dubost
Alain, venu "rendre hommage aux enseignants et défendre les valeurs de la République."
Alain, venu "rendre hommage aux enseignants et défendre les valeurs de la République." © Radio France - Léa Dubost
Choix de la station

À venir dansDanssecondess