Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Près de 400 personnes devant l'école Simone Veil de Périgueux pour dire non à l'antisémitisme

-
Par , France Bleu Périgord

Il y avait du monde devant l'école Simone Veil de Périgueux ce lundi soir. Près de 400 personnes se sont rassemblées à l'appel du Parti Socialiste pour dire non à l'antisémitisme, et aux discriminations en général.

Autour de 400 personnes ont répondu à l'appel au rassemblement contre l'antisémitisme devant l'école Simone Veil de Périgueux.
Autour de 400 personnes ont répondu à l'appel au rassemblement contre l'antisémitisme devant l'école Simone Veil de Périgueux. © Radio France - Noémie Philippot

Périgueux, France

Des élus, des associations, et des citoyens se sont retrouvés à 18 heures devant l'école Simone Veil de Périgueux ce lundi soir. Un rassemblement pour dire non à l'antisémitisme et à toute forme de discrimination, lancé par le Parti socialiste. 

La plupart des couleurs politiques étaient représentées, avec desmembres de Génération.s, du Parti communiste français, des Républicains, de La République En Marche, des Verts et de La France Insoumise, qui se distinguaient discrètement par un badge. Le syndicat FSU était aussi présent, ainsi que de nombreuses associations comme SOS Homophobie, Femmes Solidaires et bien sûr, la LICRA, la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme

C'est Émeric Lavitola, le premier fédéral du Parti socialiste, qui a pris la parole en premier : "Ce soir nous sommes rassemblés parce que nous considérons que ces derniers mois, notre pays est victime d'un certain nombre de violences. _Il faut que les partis républicains, les associations, au-delà des différences que nous pouvons avoir sur les idées, nous puissions dire tous ensemble que nous sommes attachés à La République et aux valeurs républicaines_, que nous ne voulons pas revoir les heures sombres de notre histoire." 

La présidente de la LICRA Betty Wieder a appelé à la prudence à quelques mois des élections européennes, à ne pas voter pour les extrêmes. Deux lycéennes ont pris le micro, pour lire notamment des extraits de l'hommage de Simone Veil aux Justes de France. 

Je suis de confession juive et que je ne pensais pas qu'en arrivant dans ma soixante-dixième année j'allais entendre ce genre de réflexions." Mireille, présente au rassemblement contre l'antisémitisme à Périgueux. 

Le rassemblement a duré un peu moins d'une heure. Un moment court, mais intense, auquel il était nécessaire de participer pour Mireille : "par rapport à mes parents, parce que je suis de confession juive et que je ne pensais pas qu'en arrivant dans ma soixante-dixième année j'allais entendre ce genre de réflexions." Pour Jean-Marc, c'était avant tout un moment citoyen : "Je n'ai pas une histoire personnelle en rapport avec tout ça, mais je crois que l'éducation que j'ai reçue, républicaine avant tout, me demande de sortir dans la rue quand il faut défendre la République et ses valeurs."

Choix de la station

France Bleu