Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Près de 500 manifestants à Nancy et du gaz dans les rues

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

500 manifestants ont défilé dans les rues de Nancy, ce samedi 21 novembre, à l’appel d’un collectif citoyen et les gilets jaunes de toute la Lorraine se sont retrouvés pour une manifestation pour contester la gestion de la crise sanitaire et s’opposer à la loi sécurité globale.

Une manifestation dans le centre ville de Nancy.
Une manifestation dans le centre ville de Nancy. © Radio France - Thierry colin

Deux ans après les premières manifestations des gilets jaunes, la chasuble réfléchissante est moins présente mais les violences policières, dénoncées sur des pancartes en carton contre la loi sécurité globale, font partie du cortège avec une pluie de bombes lacrymogènes. La manifestation a réuni près de 500 personnes dans le centre de Nancy à l’appel d’un collectif citoyen qui avait déclaré le rassemblement en préfecture.

C’est quand une partie des manifestants se sont écartés du parcours préétabli pour se rapprocher de la place Stanislas que la manifestation a dégénéré. Après sommations, les forces de l’ordre ont lancé une grenade de désencerclement et ont gazé la rue Gambetta avec des lacrymogènes. 

Un homme a été blessé au bras et transporté par les pompiers. Quelques minutes plus tard, sans sommations cette fois, les gendarmes ont une nouvelle fois gazé les manifestants, rue Saint-Dizier.

A plusieurs reprises, certains manifestants sont allés au contact des gendarmes et policiers, lançant des projectiles, et les rapports tendus entre manifestants et forces de l’ordre ont également eu lieu en fin de manifestation, place Charles III. 

Un homme a été blessé au bras et évacué par les pompiers rue Saint-Dizier à Nancy.
Un homme a été blessé au bras et évacué par les pompiers rue Saint-Dizier à Nancy. © Radio France - Thierry colin

Dans le cortège, beaucoup de gilets jaunes, dont certains ont fait tomber le gilet, et des commerçants et auto-entrepreneurs qui ne comprennent pas la gestion de la crise sanitaire et le confinement partiel. L’autre sujet de discussion, c’est la loi sécurité globale qui entend pénaliser la diffusion d’images de policiers ou gendarmes. Les images diffusées par la page facebook Media Jaune de Lorraine retracent différents moments de la manifestation et pourraient tomber sous le coup de la loi si elle est adoptée par le parlement et validée par le Conseil constitutionnel.

Des manifestants qui constatent les violences policières : «C'est un gouvernement qui gère la crise très mal et qui en profite pour faire passer un tas d'amendements et renforcer les pouvoirs de la police, évidemment, pour nous empêcher de protester. On a un gouvernement qui est en pleine dérive sécuritaire, qui n'a pas de base populaire, qui n'a pas de base sociale. Il s'agit de réprimer et de nous faire peur avec les violences policières».

Ecoutez le reportage radio.

Un manifestant a été blessé au bras et transporté par les pompiers et cinq agents des forces de l’ordre auraient été blessés selon nos informations. Cinq manifestants ont été interpellés.

Ecoutez des manifestants présents à Nancy.

La loi sécurité globale décriée dans les rues de Nancy.
La loi sécurité globale décriée dans les rues de Nancy. © Radio France - Thierry colin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess