Société

Près de 8.500 candidats inscrits au concours pour être instituteur en Seine-Saint-Denis

Par Martine Bréson, France Bleu Paris Région mardi 3 mars 2015 à 6:00

Ecole (image d'illustration)
Ecole (image d'illustration) © Radio France

Le ministère de l’Education nationale attendait un millier de candidats, ils sont 8.500 à s’être inscrits au concours pour être professeur des écoles dans l’Académie de Créteil, principalement en Seine-Saint-Denis. Vous avez jusqu’à ce mardi 3 mars, 17h00, pour vous inscrire.

Vous voulez enseigner et avoir un poste dans l’Académie de Créteil , il vous reste encore quelques heures pour vous inscrire au concours sur le serveur de l’Académie de Créteil. Les inscriptions sont closes à 17h00 ce mardi 3 mars . Il y a 500 postes à pourvoir en particulier dans le département de la Seine-Saint-Denis. Il s’agit d’un concours externe supplémentaire de recrutement. Les conditions d’inscription et les épreuves sont identiques à celles de la session 2015 classique prévue le 28 et 29 avril 2015.

Les épreuves d’admissibilité ont lieu les 19 et 20 mai 2015. Ceux qui auront été retenus passeront des épreuves le 3 et 10 juillet 2015. Les lauréats seront nommés stagiaires dans l’Académie de Créteil dès la rentrée de septembre 2015.

Près de 8500 candidats pour 500 postes

Pour le rectorat, c’est une bonne surprise. Il attendait un millier de candidats, ils sont beaucoup beaucoup plus nombreux. Près de 8.500 personnes se sont inscrites à ce concours supplémentaire. Comme quoi cette académie ne fait pas aussi peur qu’on pouvait le penser. Ce concours supplémentaire fait partie d’un plan sur trois ans du ministère de l’Education pour aider la Seine-Saint-Denis à mettre fin à son déficit de professeurs des écoles.

"Les 500 postes ne sont pas suffisants" : Sybil Golac du ministère des Bonnets d'âne

Les postes à pourvoir ne sont pas de nouveaux postes. Ce sont des remplacements soit pour des départs à la retraite, soit pour des mutations. C’est donc largement insuffisant estime le Collectif des parents d’élèves de Seine-Saint-Denis qui indique que "pour l’instant, le ministère n’a garanti la création que de 247 créations de postes pour la Seine-Saint-Denis alors qu’il en faudrait 340 pour qu’il y ait un instituteur devant chaque classe à la rentrée prochaine ".

Dans ce département, il y a urgence. En moyenne, un enfant scolarisé dans ce département perd une année de cours à cause du manque de professeurs des écoles.  

Partager sur :