Société

Près de 900 kilos de marchandise collectés en Mayenne pour les rescapés de l'ouragan Irma à Saint-Martin

Par Armêl Balogog, France Bleu Mayenne dimanche 1 octobre 2017 à 19:10

Près de 900 kilos de dons collectés à Gorron, en Mayenne, pour les rescapés de l'ouragan Irma
Près de 900 kilos de dons collectés à Gorron, en Mayenne, pour les rescapés de l'ouragan Irma © Radio France - Armêl Balogog

Des centaines de personnes ont donné des produits alimentaires et d’hygiène pour les habitants de l’île de Saint-Martin. La collecte s’est tenue vendredi 29 et samedi 30 octobre au Super U de Gorron, en Mayenne.

Hélène vient de passer à la caisse du supermarché de Gorron, ce samedi 30 septembre, un peu avant la fermeture. Elle dépose des biscuits secs dans le chariot de la collecte pour les habitants de l’île de Saint-Martin, rescapés de l’ouragan Irma. "C’est pour les enfants", lance-t-elle.

Un peu de douceur au milieu de tout ce petit bordel, c’est pas mal. – Hélène, une donatrice

Des centaines de kilos de dons

Beaucoup de Gorronnais ont pensé aux enfants. Il y a toutes les gammes de pots pour bébés, un stock de couches impressionnant, mais aussi des produits d’usage plus classiques : des pâtes, du riz, du café, des boîtes de conserves, etc.

"Nous sommes vraiment très étonnés de ce qu’ils ont donné, se félicite Frederick Paul, en rangeant les denrées dans des cartons. Vendredi, on a fait 380 kilos de marchandises, et je pense qu’on doit être à 450-460 aujourd’hui", donc près de 900 kilos de dons au total.

Des dizaines de cartons remplis de dons pour les rescapés de l'ouragan Irma sur l'île de Saint-Martin - Radio France
Des dizaines de cartons remplis de dons pour les rescapés de l'ouragan Irma sur l'île de Saint-Martin © Radio France - Armêl Balogog

La collecte d’une rescapée

Aurélie Casseau aussi se dit "super contente", "vraiment ravie". Elle remercie les Gorronnais pour leur générosité. Elle-même, originaire de la ville, est installée à Saint-Martin depuis plus de cinq ans. Elle a été rapatriée en Mayenne deux semaines après le passage de l’ouragan Irma.

"Je voulais participer à la reconstruction de Saint-Martin à ma manière. Je trouvais ça important, pour ceux qui restent là-bas. C’est une petite partie de ce dont Saint-Martin a besoin, admet-elle, mais c’est déjà énorme et avec plein de petites choses comme ça on va arriver à faire de belles choses."

A Saint-Martin, le "chaos total"

Aurélie Casseau témoigne de la catastrophe auprès des donateurs. Un échange important pour Edwige, "parce qu’au moins on a les vraies infos. Et puis c’est bien d’avoir une prise directe avec des gens qui étaient sur place."

Lorsque l’ouragan a frappé l’île, la jeune femme s’était préparée. Elle avait rassemblée de la nourriture, des pansements, une radio. Mais elle ne s’attendait pas à une catastrophe naturelle d’une telle violence.

On ne pouvait pas s’imaginer ce qu’on allait vivre, c’est-à-dire le chaos total. – Aurélie Casseau

L’île a été ravagée à 95 % par l’ouragan Irma. Il ne reste pas grand-chose du restaurant dans lequel elle travaillait, ni d’ailleurs des lieux qu’elle fréquentait. Ses amis restés sur place passent leur journée à déblayer, ramasser, sauver ce qui peut être sauvé. Ils attendent aussi les aides financières de leurs assurances. "Ça avance mais ça n’avance pas vite, et ça c’est triste", commente Aurélie Casseau.

La collecte continue

La jeune femme lance un appel aux dons continu : le contener ne partira vers l’île avec la marchandise que le 20 octobre, il est donc encore possible de le remplir.

Pour plus d’informations, veuillez contacter le standard de France Bleu Mayenne au 02.43.49.50.50.