Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Près de Nantes, Saint-Herblain va accueillir des dizaines de migrants

vendredi 5 octobre 2018 à 7:32 Par Pascale Boucherie, France Bleu Loire Océan

Alors qu'une partie des 700 migrants du square Daviais relogés dans des gymnases nantais sont transférés ce vendredi vers Saint-Brévin et vers un quartier du sud de la cité des ducs, le maire de Saint-Herblain annonce qu'il projette d'en accueillir plusieurs dizaines sur sa commune.

Bertrand Affilé, le maire de Saint-Herblain.
Bertrand Affilé, le maire de Saint-Herblain. - Patrick Garcon (Nantes Métropole)

Saint-Herblain, France

Une partie des 700 migrants du square Daviais relogés dans des gymnases nantais vont être transférés ce vendredi vers Saint-Brévin-les-Pins et vers un quartier du sud de la cité des ducs. Ils vont quitter le gymnase Eugène Morice et la salle associative du Grand Blottereau pour un hébergement plus pérenne.

Plusieurs centaines d'autres migrants attendent toujours dans des gymnases nantais un relogement moins provisoire. Et plusieurs villes commencent à se manifester pour les accueillir. C'est le cas de Saint-Herblain, commune voisine de Nantes. 

Sur Saint-Herblain nous travaillons à l'accueil de plusieurs dizaines de migrants du square Daviais. On (les maires ndlr) a tous une maison qui n'est pas équipée pendant six mois, huit mois, un an.  On peut avec une solidarité associative les aménager à minima" - Bertrand Affilé le maire de Saint-Herblain

Bertrand Affilé ne se pose pas en donneur de leçon, et n'a pas de conseils à donner mais :

On a tous sans doute des possibilités mais encore faut-il avoir le courage politique d'y aller.  Les habitants peuvent comprendre qu'on ne laisse pas des gens à la rue.

Sur Saint-Herblain deux maisons sont actuellement équipées et occupées par une dizaine de migrants.