Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Près de cinquante restaurants ouverts en Aveyron

-
Par , France Bleu Occitanie

La préfecture a donné l’autorisation à une quarantaine de restaurants d'ouvrir pour la pause de midi. Ils peuvent accueillir des artisans et ouvriers du BTP qui devaient depuis des mois manger dans le froid.

Depuis la réouverture, le Vasco de Gama accueille 30 clients chaque midi.
Depuis la réouverture, le Vasco de Gama accueille 30 clients chaque midi. © Radio France - SM

Depuis mercredi midi, 43 restaurants routiers d’Aveyron sont ouverts pour les ouvriers et pour les artisans. Un vrai répit pour tous ceux qui travaillent sur des chantiers et qui sont obligés de manger dans le froid depuis octobre. 

Et les mois d’hiver, sous la pluie, la neige et dans le froid ont été très difficiles. Mais c’est du passé puisqu’une partie des restaurants ont rouverts partout sur le territoire aveyronnais depuis mercredi midi. Une dérogation de la préfecture de l’Aveyron après de longues négociations avec l’UMIH 12 (Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie) et la CCI (la chambre de commerce et d’industrie.) 

D’autres départements, comme la Haute-Garonne, ont tenté de parvenir à un tel accord mais en vain. Et si, cela a marché c’est que les normes sont sanitaires sont très strictes. 

Ils ne connaissent pas les métiers du BTP. 

Un rituel qu’a retrouvé Eric, plâtrier depuis deux jours. Il s'est régalé du menu du jour. " Sauté de porc, frites et riz" mais surtout un _"repas au chaud".  _Parce que les mois derniers ont été difficiles " On n'a pas été considéré. Les gens qui sont dehors, ils s'en foutent. Ils ne connaissent pas les métiers du BTP. On a mangé dans un garage pendant des mois.  Alors on est mieux ici sur une chaise que sur un madrier et deux sacs de bétons." 

Les ouvriers de retour dans les restaurants ouvriers du midi en Aveyron.
Les ouvriers de retour dans les restaurants ouvriers du midi en Aveyron. © Radio France - SM

30 couverts au lieu de 90 

Fréderic Georges, tient le Vasco de Gama à Monastère, près de Rodez. Tous les jours, avant la crise, il servait 90 ouvriers. Il a en reçu 30 mercredi et jeudi.  Lui -qui a toujours fait des repas à emporter- est évidemment ravi de revoir son établissement. Car il sait qu’ils ont souffert. " On est heureux d'avoir ouvert et de retrouver le sourire des clients. Quand il mange dans une barquette, ils ne prennent pas le temps. les journées pour eux sont très longues."

Bien sûr, le resto de Fredéric, ne ressemble pas à ce qu’il est d’habitude. "On ressemble plus à une cantine qu'un resto. Il y a évidemment moins de convivialité. Sur une table de douze, on ne met que quatre clients."  

Service à l'assiette 

Car si les routiers aveyronnais ont réussi à rouvrir, c’est qu’ils ont accepté des règles drastiques confirme le président de l’Umih Michel Santos. " On a divisé par la capacité par deux. On a demandé des services à l'assiette." 

L’enjeu maintenant c’est de rester ouvert s’il y a confinement. "On va à nouveau enchaîner les rendez-vous en préfecture pour cela. Car manger dehors en février, ce serait compliqué pour eux" dit le président aveyronnais de l'Umih.  Tous les salariés qui déjeunent doivent être munis de leur carte professionnelle

Les restaurants s’engagent à appliquer les règles suivantes :  

  • Suivant la capacité de l’établissement (4 m2/personne) affichée et visible depuis la voie publique, il peut être mis en place deux services de déjeuner de 11h45 à 14h15
  • La réservation au préalable est obligatoire
  • Les personnes accueillies ont une place assise
  • Une même table ne peut regrouper que quatre personnes qui doivent être installées en quinconce
  • Une distance minimale de deux mètres est garantie entre les chaises occupées par chaque personne sauf installation de paroi fixe ou amovible assurant la distanciation physique
  • Les salariés d’entreprises différentes ne peuvent prendre leurs repas à la même table sauf s’il s’agit d’entreprises travaillant sur un même chantier
  • Le port du masque est obligatoire pour le personnel des établissements et les personnes accueillies lors de leurs déplacements au sein de l’établissement
  • Le service est exclusivement réalisé à l’assiette
  • L’établissement de restauration doit disposer d’un parking (privé ou public) adapté

Une convention  qui sera  caduque dès lors que le taux d’incidence publié par les autorités sanitaires dépassera le seuil de 200 cas pour 100.000 habitants. 

Les patrons du Vasco de Gama ravis de retrouver leurs clients.
Les patrons du Vasco de Gama ravis de retrouver leurs clients. © Radio France - SM
Choix de la station

À venir dansDanssecondess