Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Prime Covid-19 : le député LREM Ludovic Mendes écrit au ministre face à "l'oubli" des soignants intérimaires

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

Les soignants intérimaires se plaignent d'avoir été "oubliés" par la prime Covid distribuée par le gouvernement pour remercier les soignants pour leur service pendant la crise sanitaire. Le député de la majorité va demander au ministre de la Santé un "geste" financier.

Ludovic Mendes, député LREM de la 2e circonscription de la Moselle.
Ludovic Mendes, député LREM de la 2e circonscription de la Moselle. © Radio France - Marc Bertrand

"On a fait le boulot comme tout le monde", s'insurge Elodie Terrana. Aide-Soignante en intérim depuis plus de 10 ans, elle a été mobilisée dès le début de la pandémie de coronavirus en France, à l'hôpital, puis en Ehpad : "Pendant tout le confinement, j'ai travaillé. Et je ne comprends pas pourquoi on est lésés sur la prime, alors qu'on la mérite autant que les autres", dit la jeune femme, qui habite Faulquemont près de Saint-Avold.  

La promesse de Macron

C'était la promesse d'Emmanuel Macron, pendant son discours du 24 mars, alors que le coronavirus frappait la France et la Moselle de plein fouet. Il l'a répété depuis : tous les soignants auront une prime. Et pourtant, les intérimaires ont été oubliés, qu'ils soient aides-soignants, infirmiers ou médecins. 

Quand on voit des collègues qui l'ont reçue, et on travaille à leur côté, nous on l'a pas, c'est un peu écoeurant

Elodie Terrana a enchaîné les contrats, pour remplacer les aides soignants eux-mêmes malades du covid à l'hôpital, ou trop fragiles pour venir travailler. Aujourd'hui, elle a le sentiment de n'être pas vraiment considérée comme une soignante à part entière : "Quand on voit des collègues qui l'ont reçue, et on travaille à leur côté, nous on l'a pas, c'est un peu écoeurant".  

Le ministère bloque la prime

La prime, c'est le gouvernement qui la bloque. Parce que dans le milieu médical, les intérimaires sont vus comme des mercenaires, explique le député LREM de la Moselle et soutien de la majorité Ludovic Mendes : "Il y a un vrai débat autour de l'intérim aujourd'hui au sein de l'hôpital, parce que c'est vrai qu'il y a une différence de salaire entre une infirmière en intérim et une infirmière en CDI, qui gagne moins pour le même temps de travail", explique le parlementaire. 

c'est vrai qu'il y a une différence de salaire entre une infirmière en intérim et une infirmière en CDI, qui gagne moins pour le même temps de travail

Mais ce qui est vrai d'un médecin anesthésiste ne l'est pas forcément d'une aide-soignante. Elodie Terrana assure qu'elle est payée "exactement le même taux horaire" qu'une titulaire, soit 1500€ par mois en comptant les nuits et les dimanches travaillés. Il reste tout de même les primes, nuance le député. Et notamment la prime de précarité qui complète son salaire à la fin du mois.

Le député écrit au ministre

Mais Ludovic Mendes se rappelle lui aussi que "le président a dit que tous les soignants auraient la prime, et aujourd'hui le ministère de la Santé bloque pour les intérimaires. Il faut voir si on ne peut pas faire un geste, même s'il n'est pas identique à ce que les soignants ont touché, parce qu'ils gagnent moins. Mais au moins avoir une reconnaissance que les intérimaires ont vécu exactement la même chose que ceux qui sont en CDI". Le député va écrire ce lundi, à Olivier Véran, le ministre de la Santé, pour lui demander d'accorder la prime aux intérimaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess