Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Prime de naissance, congé parental : les nouvelles mesures du gouvernement pour combler le trou de la Sécu

-
Par France Bleu

Après les mauvais chiffres annoncés lundi pour le déficit de la Sécurité sociale, la ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé la mise en place de nouvelles mesures pour rectifier le tir. En première ligne, la prime de naissance, qui sera divisée par trois dès le deuxième enfant.

La ministre des Affaires sociales Marisol Touraine
La ministre des Affaires sociales Marisol Touraine © Maxppp

Ce sont des mesures draconiennes, qui auront pour objectif de combler plus vite le trou de la Sécurité sociale. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, et le secrétaire d'Etat au Budget Christian Eckert, ont annoncé que la branche famille de la Sécu devrait se serrer la ceinture. Des mesures qui seront intégrées au projet de loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2015.

Prime de naissance divisée par trois

La première victime de ces annonces, c'est la prime de naissance : ce montant de 923 euros , versé par l'Etat à 85% des foyers (sous conditions de ressources), va être divisé par trois dès la naissance du deuxième enfant. Elle passera donc à 307 euros , et ce pour tous les bénéficiaires de cette aide, y compris les plus mauvaises.

Ce n'est pas tout : le congé parental est également touché. Jusqu'à présent, à compter du deuxième enfant, il était d'une durée maximale de trois ans pour chacun des parents – s'il le souhaitait. Désormais, cette durée maximale , pendant laquelle la CAF verse une aide de 530 euros par mois maximum, sera à répartir entre les deux parents . Aucun seuil n'est officiellement fixé pour l'heure, dans la répartition entre le père et la mère.

Baisse des aides pour les gardes à domicile

Les aides versées par l'Etat pour l'emploi d'une garde à domicile (une baby-sitter par exemple) vont être rabotées pour les familles les plus aisées : un quatrième échelon de revenu va être créé, et le minimum, actuellement de 174,37 euros par mois, sera donc rabaissé . Enfin, la majoration des allocations, valable actuellement pour tous les enfants de plus de 14 ans, arrivera à 16 ans seulement.

Ces annonces surviennent alors que la Cour des comptes a annoncé lundi matin une mauvaise nouvelle pour le budget de la Sécurité sociale : la baisse du déficit a ralenti en 2013 , où les caisses de la Sécu se sont renflouées de 3,1 milliards d'euros, contre 3,5 milliards en 2012 et 7 milliards en 2011. Conséquence : l'objectif de retour à l'équilibre, prévu à l'origine pour 2017, sera lui aussi retardé "d'un ou deux ans". Dimanche soir, Marisol Touraine avait annoncé sur France Inter qu'il n'y aurait "pas de gel des prestations familiales "

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu