Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : La maison d'arrêt de Saint-Bonnet-les-Oules

Nouvelle prison de la Loire : le ton monte entre les maires de Saint-Bonnet-les-Oules et Roche-la-Molière

samedi 18 novembre 2017 à 16:49 Par Lucas Valdenaire, France Bleu Saint-Étienne Loire

Le maire de Roche-la-Molière Eric Berlivet dénonce "des déclarations inacceptables". En cause : les propos de son homologue de Saint-Bonnet-les-Oules Guy Françon. Selon ce dernier, toutes les pistes pour installer la nouvelle prison n'ont pas été étudiées. A commencer par celle du plateau du Bessy.

L'actuelle maison d'arrêt de la Talaudière (Loire).
L'actuelle maison d'arrêt de la Talaudière (Loire). © Radio France - A.L.

Saint-Bonnet-les-Oules, France

La nouvelle prison de la Loire n'en finit plus de faire parler. Cette semaine, le ministère de la Justice a rappelé que le projet de construction est bien envisagé sur le site de Saint-Bonnet-les-Oules. Le maire de la commune Guy Françon et sa première adjointe ont en effet été reçus à la Chancellerie ce mercredi en compagnie de la sénatrice de la Loire Cécile Cukierman.

"Des déclarations inacceptables"

Cette confirmation a donc sérieusement déplu à Guy Françon. L'élu estime que d'autres pistes n'ont pas été étudiées et notamment celle de Roche-la-Molière : "ça va déplaire à mon collègue maire de Roche-la-Molière Eric Berlivet, a-t-il expliqué ce vendredi sur France Bleu Saint-Etienne Loire. Mais qu'on me démontre aujourd'hui pourquoi le site du plateau du Bessy n'a pas été retenu !"

Effectivement, le premier concerné n'a pas apprécié. Dans un communiqué commun avec le député de la Loire Régis Juanico, le maire de Roche-la-Molière, Éric Berlivet, dénonce "des sous-entendus et des déclarations inacceptables."

"Il est scandaleux qu’un élu de la République mette publiquement en cause la neutralité des services et des agents de l’État qui ont procédé aux différentes études," poursuit Eric Berlivet dans le communiqué.

"Certains pensent que j'ai un pouvoir suprême de pouvoir refuser ou décider de quelque chose sur ma commune. Malheureusement non : ce sont les services de l'État," explique-t-il au micro de France Bleu Saint-Étienne Loire.

"Chacun doit se répartir les tâches !" s'agace Eric Berlivet, le maire de Roche-la-Molière

"C'est toujours pareil dans ce genre de situation : oui d'accord mais pas chez moi ! Evidemment, c'est facile de renvoyer la patate chaude au voisin !"

"On a déjà largement pris notre part"

De plus, le maire de Roche-la-Molière estime qu'avec le centre d'enfouissement, sa commune a déjà "largement pris sa part à la solidarité territoriale". "

"Nous sommes le centre d'enfouissement des déchets du département, donc maintenant il faut aussi se répartir les tâches."

De leurs côtés, les opposants à la prison de Saint-Bonnet-les-Oules pourraient de nouveau se mobiliser dans les prochaines semaines.