Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Privatisation des aéroports de Paris : les opposants manifestent devant la Maison de Radio France

-
Par , France Bleu Paris

Ce mardi vers 17h00, devant la Maison de Radio France, une manifestation a rassemblé les opposants à la privatisation des aéroports de Paris. Ils estiment que les médias ne parlent pas assez de la pétition ADP/Aéroports de Paris. Ils espèrent obtenir un référendum d'initiative partagée sur le sujet.

Les opposants à la privatisation ont organisé une séance de signature à Paris, ce mardi.
Les opposants à la privatisation ont organisé une séance de signature à Paris, ce mardi. © Radio France - Faustine Mauerhan

Les opposants à la privatisation des aéroports de Paris ne désarment pas. Jusqu'au premier mars ils organisent des actions pour pousser les médias à parler du sujet. 

Ce mardi un rassemblement a eu lieu devant la Maison de Radio France. Les manifestants proposaient aussi de signer une pétition. Ils espèrent obtenir assez de signatures pour lancer un référendum d'initiative partagée (RIP) sur le sujet.

Le référendum d’initiative partagée peut être organisé à l'initiative d'un cinquième des membres du Parlement, soutenue par un dixième des électeurs inscrits sur les listes électorales. Ouverte le 13 juin 2019, la consultation se termine le 12 mars 2020. 

A ce jour, 1.052.456 personnes ont signé. pour obtenir le RIP, il faudrait un peu plus de 4.717.396 signatures. Mais même à moins de trois semaines de la date butoir, les opposants veulent y croire. "Il y a eu des comités de mobilisation dans beaucoup d'endroits. Dans le Sud, dans le Centre, avec un collectif très actif à Orléans", énumère ainsi Paul, membre du collectif de soutien au référundum ADP. "Il y a eu des relais un peu partout, ça ne concerne absolument pas Paris uniquement. Ça s'appelle Aéroports de Paris mais c'est une entreprise nationale, contrôlée majoritairement par l'Etat, c'est donc 170 millions environ de dividendes versés chaque année au budget de l'Etat qui le redistribue dans les services publics de tout le pays", rappelle le jeune militant. 

>>> Decouvrez la carte des soutiens au référundum, en cliquant ici.

À LIRE AUSSI
Les défenseurs du référendum sur la privatisation d'ADP continuent de se mobiliser

À LIRE AUSSI
Référendum sur la privatisation d'Aéroports de Paris : le recueil des signatures commence ce jeudi

Les trois aéroports concernés par cette privatisation, Paris-Orly, Paris-Charles-de-Gaulle et Paris-Le Bourget voient passer plus de 105 millions de voyageurs chaque année. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu