Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : le tireur en fuite identifié

Société

Prix du porc à 1,389 € le kilo en fin de séance au Marché au cadran de Plérin

mardi 18 août 2015 à 12:10 - Mis à jour le mardi 18 août 2015 à 15:11 Par Mikaël Roparz, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

Le nouveau prix de référence national pour le porc s'est établi à 1,389 € à l'issue de la reprise des cotations mardi au marché de Plérin. Un prix qui se retrouve à un peu plus d'un centime en dessous du prix de 1,40 € préconisé par le gouvernement pour la filière.

La salle des ventes au marché au cadran de Plérin
La salle des ventes au marché au cadran de Plérin © Johan Moison

Après une semaine d'absence de cotation liée au bras de fer entre industriels et éleveurs, le marché au cadran s'est tenu mardi à Plérin dans les Côtes d'Armor. Le prix du porc a baissé à 1,389 € le kilo. Ce prix de vente moyen a été fixé après deux tours d'enchères à l'issue desquels 15.748 porcs n'ont pas trouvé preneur sur un total de 49.297 proposés à la vente mardi.

Le prix moyen du marché de Plérin sert de référence pour le porc français. A 1,389 euro, il est inférieur au niveau de 1,40 euro arrêté en juin via un accord entre industriels, grande distribution et syndicats agricoles et en dessous duquel les éleveurs disent perdre de l'argent. 

Le précédent cours était de 1,404 euro le kilo.

La prochaine cotation aura lieu jeudi. Une vente sans les acheteurs Cooperl et Bigard qui seront reçus par le ministre de l'Agriculture.

 

Deux séances de cotation ont été annulées ces derniers jours. Les groupes Cooperl et Bigard, qui ont boycotté les ventes jugent intenable, face à la concurrence étrangère, le cours de 1,40 euro le kilo arrêté en juin via un accord entre industriels, grande distribution et syndicats agricoles. 

Les deux principaux industriels doivent être reçus séparément au ministère de l'Agriculture mardi et mercredi. Des discussions vont s'engager dès la semaine prochaine pour faire évoluer le système de fixation des prix du porc. Une réunion aura lieu le 27 août à ce sujet. 

A LIRE AUSSI > Journée sous tension en Bretagne