Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Prix du tabac en Andorre : la hausse sera au final bien plus faible que prévu

-
Par , France Bleu Occitanie

En février dernier, le Parlement d'Andorre votait une loi, applaudie par Paris, qui promettait d'augmenter les prix des cigarettes en instaurant un tarif-minimum. Déception des buralistes ariégeois qui viennent de comprendre que la baisse serait minime, voire nulle, et conditionnée.

Les buralistes ariégeois ont eu une fausse joie
Les buralistes ariégeois ont eu une fausse joie © Radio France - Bénédicte Dupont

Ariège, France

Les buralistes frontaliers ont comme la sensation de s'être fait avoir. En février dernier, le Parlement andorran rassure la profession en France : Andorre s'engage à ne pas vendre son tabac en dessous d'un certain prix minimum. Le porte-parole de la Principauté le confirme, c'est vrai, les tarifs des cigarettes au Pas de la Case vont augmenter, pour faire honneur à l'accord de coopération signé entre la France et l'Andorre en 2018. Quand la nouvelle est diffusée, il est alors question que nos voisins ne vendent pas leurs cartouches moins cher de 30 à 40% par rapport aux cartouches françaises. Autrement dit, le paquet andorran coûterait bientôt au moins cinq euros, contre les 3,70 euros en moyenne aujourd’hui. Depuis, il y a eu visiblement un quiproquo et surtout une fausse joie pour nos professionnels.

Coup de com' et malentendu côté ariégeois

La loi devait rendre la concurrence moins rude pour les buralistes français. Mais dans le texte officiel paru fin mars, il fallait lire quelques subtilités. Andorre peut choisir comme référence l'un des deux pays voisins, la France ou l'Espagne. Et sans surprise c'est l'Espagne qui a été privilégiée, l'Espane où le tabac est aujourd’hui 25% plus cher qu'en Andorre.

C'est vite vu, si vous enlevez 35% au prix espagnol, cela fait 50 centimes en moins soit déjà le prix pratiqué en Andorre. Les andorrans ont beau vouloir montrer leur bonne volonté, ils traînent les pieds. Le tabac c'est 35% de leurs rentrées fiscales! — Gérard Maury, président de la chambre syndicale des buralistes de l'Ariège

D'après nos calculs en effet, en prenant un paquet espagnol à 5 euros en moyenne, s'il fallait s'aligner sur l'Espagne, Andorre ne devrait pas afficher un tarif inférieur à 3 euros 25. Il est aujourd'hui à 3 euros 75. Un sentiment d'avoir été floués renforcé par une deuxième condition qui, là encore, n'avait pas été bien comprise par la profession en Ariège : la hausse en Andorre ne prendra effet que si l'Espagne augmente ses propres prix sur les cigarettes... et ça n'est pas au programme! Contrairement à la France où le paquet va encore augmenter en novembre de 50 centimes. Les marques les plus connues vont facilement dépasser les 9 euros. 

Pas d'explications à ce quiproquo qui semble d'ailleurs n'avoir concerné que les Ariégeois. Le syndicat des buralistes des Pyrénées-Orientales, dont nous avons contacté le président à l’époque en février, avait pour sa part compris dès le début le coup de communication andorran et l'absence de gain pour la profession en France.

Choix de la station

France Bleu