Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Hausse du prix du tabac : la crainte de l'explosion du marché parallèle

lundi 13 novembre 2017 à 6:03 Par Bénédicte Robin, France Bleu Paris

Ce lundi, le prix du paquet de cigarettes augmentent de 30 centimes en moyenne. C'est la première hausse d'une série qui doit aboutir au paquet à 10 euros fin 2020. Les buralistes craignent une explosion du marché parallèle.

Le paquet de cigarrettes augmente de 30 centimes en moyenne ce lundi 13 novembre
Le paquet de cigarrettes augmente de 30 centimes en moyenne ce lundi 13 novembre © Maxppp - PASCAL BONNIERE

Paris, France

La crainte des buralistes devient réalité aujourd'hui : le paquet de cigarettes augmente ce lundi 13 novembre de 30 centimes en moyenne. Un paquet de cigarette coûte désormais entre 6,80 euros et 7,30 euros. Pour Philippe Alauze, le secrétaire général de la fédération des buralistes d’Île de France le plan du gouvernement qui vise à augmenter le prix du tabac progressivement jusqu’en 2020 pour atteindre 10 euros le paquet "va faire exploser le marché parallèle".

Ce n'est pas tant la contrefaçon que ce représentant des buralistes dénoncent mais les cigarettes venues de l'étranger : d'Europe de l'Est, du Maghreb, de Russie. D'après lui, sur la plate-forme d'Orly dans le Val-de-Marne, les saisies de cigarettes de contrebande ont "augmenté de 40% cette année" et cela ne va faire que s'intensifier dans les années à venir. Aujourd'hui, le manque à gagner dû au marché parallèle est estimé autour de 3 milliards d'euros par an pour l'Etat.

Le marché parallèle à Paris : Barbès

Un des lieux particulièrement connu à Paris pour la vente de cigarettes de contrebande, c'est le quartier de la Goutte d'or et Barbès dans le 18ème arrondissement de la capitale.

La plupart des cigarettes vendues dans la rue ici proviennent du Maghreb, en particulier d'Algérie. Un client que nous appellerons Réda* achète exclusivement ses cigarettes ici "parce qu'elles sont moins chères : 5 euros et parce que ce sont des vraies cigarettes". En effet, ce sont des cigarettes légales en Algérie mais importées et vendues illégalement en France.

Métro aérien, Barbès-Rochechouart, Paris 18ème - Maxppp
Métro aérien, Barbès-Rochechouart, Paris 18ème © Maxppp - OLIVIER CORSAN

Il est difficile de dire combien ce marché rapporte aux vendeurs mais l'un d'entre eux explique que cela lui rapporte suffisamment " pour payer son loyer, acheter des vêtements et de la nourriture". Faute d'avoir trouvé un emploi, Amin* qui se présente comme un ancien vendeur en pharmacie venu d'Algérie à Paris il y a quatre ans, explique que c'est le seul moyen qu'il a trouvé pour gagner de l'argent.

"Les clients viennent de partout et pas seulement de l'Île de France"

Karim*, un autre vendeur explique lui que les contrôles de police ont été renforcés et sont quotidien, parfois plusieurs fois par jour. Mais que ce marché reste intéressant car les "clients viennent de partout. Pas seulement du quartier, ni même juste de l'Île de France". Certains font le déplacement de plus loin encore pour trouver des cigarettes moins chères. Karim conclut en plaisantant que les "augmentations l'arrangent pour [son] business" car si le prix du paquet augmente chez le buraliste, il augmentera aussi ses prix et peut-être aussi le nombre de ses clients.

D'après une étude du cabinet KPMG publiée en 2016 et réalisée pour les cigarettiers, 1 cigarette sur 4 fumée en France ne provenait pas d'un bureau de tabac.

*Les prénoms ont été changés.