Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Problèmes de TNT : une aide de 250 euros dans 64 communes de Charente-Maritime

-
Par , France Bleu La Rochelle

Les habitants de 64 communes de Charente-Maritime, qui rencontrent toujours des problèmes de réception de la TNT, peuvent demander une aide de 250 euros, à certaines conditions, pour changer de mode de réception. Cela concerne les secteurs d’Oléron, Royan et Rochefort.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Bruno Levesque

Marennes, France

C'est la reconnaissance - tardive ! - des problèmes de réception de la Télévision Numérique Terrestre dans plusieurs secteurs de la Charente-Maritime : l’Agence Nationale des Fréquences a décidé d’ouvrir les aides financières aux habitants de 64 communes* du département, dans les secteurs d’Oléron, Royan et Rochefort.

Les foyers qui rencontrent des problèmes de réception de la TNT dans ces communes peuvent donc obtenir 250 euros pour s’équiper de modes de réception alternatifs à l’antenne râteau : une parabole satellite ou un abonnement via internet (ADSL ou fibre). A condition qu'il s'agisse d'une résidence principale, que les foyers aient déclaré un téléviseur au fisc et qu'ils ne reçoivent la télévision qu'en mode hertzien pour l'instant, c'est-à-dire par l'antenne râteau. Ces aides sont ouvertes depuis le 27 juin et jusqu'au 31 décembre 2019.

Certains secteurs de la Charente-Maritime ont connu des problèmes de réception de la TNT dès son lancement en 2008. "Ecrans noirs, images figées, brouillages répétés et rupture totale du service", raconte le maire de Marennes-Hiers-Brouage, Mickaël Vallet, l'un de ceux qui se sont longuement mobilisés. Dans un premier temps, en décembre, seules les communes** du Bassin de Marennes et quelques autres de la Presqu’Île d’Arvert avaient eu droit à ces mesures. L’aide financière est aussi reconduite pour ces huit communes jusqu’au 31 décembre 2019.

*Nouvelles communes concernées par le fonds d’aide :

Arces, Barzan, Beaugeay, Breuillet, Breuil-Magne, Cabariot, Chaillevette, Champagne, Chenac-Saint-Seurin-d’Uzet, Corme-Ecluse, Cozes, Dolus-d’Oléron, Echillais, Epargnes, Etaules, Fouras, Genouillé, Grezac, La Brée-les-Bains, La Gripperie-Saint-Symphorien, La Vallée, Le Château d’Oléron, Le Chay, Le Grand-Village-Plage, l’Eguille-Sur-Seudre, Les Mathes, Loire-les-Marais, Lussant, Médis, Meschers-sur-Gironde, Meursac, Moëze, Mornac-Sur-Seudre, Muron, Nancras, Port-des-Barques, Rochefort, Royan, Sablonceaux, Saint-Agnan, Saint-Augustin, Saint-Denis-d’Oléron, Saint-Froult, Sainte-Gemme, Saint-Georges-de-Didonne, Saint-Georges-d’Oléron, Saint-Hippolyte, Saint-Jean-d’Angle, Saint-Laurent-de-la-Prée, Saint-Nazaire-sur-Charente, Saint-Palais-sur-Mer, Saint-Pierre-d’Oléron, Saint-Romain-de-Benet, Saint-Sulpice-de-Royan, Saint-Trojan-les-Bains, Saujon, Semussac, Soubise, Talmont-sur-Gironde, Tonnay-Charente, Trizay, Vaux-sur-Mer, Vergeroux.

**Communes où la mesure est prolongée :

Marennes-Hiers-Brouage, Bourcefanc-Le-Chapus, Saint-Just-Luzac, Nieulle-Sur-Seudre, Le Gua, Saint-Sornin, Arvert, La Tremblade

Pour demander l'aide financière, cliquer ici.