Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Projet de barrage à Sivens : une proposition sur le bureau du préfet en septembre

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

La dernière réunion de l’instance qui doit trouver une solution pour l’irrigation de la vallée du Tescou dans le Tarn et le Tarn-et-Garonne a été repoussée. Mais les deux coprésidents insistent : une solution sera trouvée d’ici septembre et présentée au préfet.

Les deux présidents de l'instance de co-construction chargée de trouver une solution pour l'irrigation du Tescou.
Les deux présidents de l'instance de co-construction chargée de trouver une solution pour l'irrigation du Tescou. © Radio France - SM

Barrage de Sivens, Lisle-sur-Tarn, France

On a en enfin quelques explications après le report du vote sur le report du projet pour irriguer la région de Sivens, la vallée du Tescou entre Tarn et Tarn-et-Garonne. Un report qui a eu lieu la semaine dernière, le 11 juillet.

Le 15 juillet, les membres du projet de territoire (l'instance qui a été créée pour trouver une solution après la mort de Rémi Fraisse ) devaient se réunir et voter pour ou contre un projet de barrage. 

La réunion a donc été repoussée et les deux coprésidents de l’instance, la maire de Lisle-sur-Tarn, Marilyn Lherm et le maire de La Salvetat-Belmontet dans le Tarn-et-Garonne, Bernard Pezous, ont tenté d’apporter quelques réponses. Et pourtant, on sent que les élus n'ont pas trop envie d'expliquer ce report. D'autant que pendant trois ans, l'Etat leur a demandé de ne rien laisser filtrer de ce qui se passait dans les groupes de travail.

Aucune tension 

Quoi qu’il en soit, la maire de Lisle-sur-Tarn, Marylin Lherm, insiste : il n'y a aucune tension dans l'instance. "Franchement, s'il y a une chose qui a fait consensus c'est le report de la date. Il n'y a eu aucune tension." 

Rien à voir donc avec la lettre de Carole Delga, la présidente de Région, qui a demandé de vraiment trouver un consensus. "La Région est un partenaire parmi temps d'autres. Un partenaire qui était autour de la table. Il n'y a pas de problème" . 

Le maire de la Salvetat-Belmontet, dans le Tarn-et-Garonne, Bernard Pezous, poursuit : c'est simplement parce qu'une nouvelle solution est sortie du chapeau au dernier moment qu'il faut poursuivre le travail cet été.  "On a demandé que l'étude soit terminée pour la fin août. Ensuite, prochaine réunion courant septembre. On va communiquer par mail avec le bureau d'experts pour poser les questions. Peut-être à la fin du mois s'il y a du retard. Ensuite, pas question de voter. Il s'agira de trouver un consensus." 

Et donc une fois la réunion passée et le consensus trouvé, les deux présidents tablent toujours sur un projet déposé sur le bureau du préfet au mois de septembre. 

Et ce n'est pas le premier report. Lancée en 2016, la démarche du projet de territoire devait au départ durer six mois. Le nouveau projet  du bassin du Tescou devait être présenté à l'automne 2017.

Choix de la station

France Bleu