Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Projet de lotissement à Courtois-sur-Yonne : "nous courrons à la catastrophe économique" estime le maire

-
Par , France Bleu Auxerre

À Courtois-sur-Yonne, village de 785 habitants près de Sens, les travaux d'un lotissement de 92 logements ont débuté. Il pourrait faire augmenter la population du village de près de 40%. Habitants et municipalité craignent que la commune n'arrive pas supporter un tel afflux de population.

Le maire Eric Berthault devant le plan du projet de lotissement avec 92 logements, validé par son prédécesseur
Le maire Eric Berthault devant le plan du projet de lotissement avec 92 logements, validé par son prédécesseur © Radio France - Renaud Candelier

Les constructions d'habitations, notamment les lotissements, sont souvent les bienvenues dans les villages de l'Yonne, synonymes de développement, de nouvelles ressources fiscales et preuve de l'attractivité du territoire. Mais à Courtois-sur-Yonne, près de Sens, le projet de construction de 92 logements pourrait faire augmenter la population du village de près de 40%. 

Certains habitants jugent le projet gigantesque

Ce projet, certains habitants le jugent disproportionné et en craignent les conséquences, comme Philippe, pendant 42 ans il aura vu des champs au bout du jardin : "on était au calme jusque-là et malheureusement, je pense que ça va être fini." Le projet comporte 48 parcelles pavillonnaires et 44 logements sociaux, soit potentiellement 300 nouveaux habitants. Pour Annie une riveraine, c'est trop : "c'est gigantesque. Cela ne correspond pas à Courtois-sur-Yonne. Il n'y a rien à la taille de ça. Il y a une petite école, il n'y a pas de commerce, il y a un médecin pour je ne sais pas combien de communes qui est absolument débordé."

Au total le lotissement en construction à Courtois-sur-Yonne comporterait 92 logements
Au total le lotissement en construction à Courtois-sur-Yonne comporterait 92 logements © Radio France - Renaud Candelier

Des investissements trop lourds pour le village

Le maire élu en 2020, Eric Berthault, voit tout ce qu'il va falloir agrandir dans le village pour répondre à la hausse importante de la population : "les infrastructures évidemment ne vont pas suivre. Nos routes sont déjà en mauvais état et nous allons avoir plus de voitures, en moyenne deux par foyer, donc 180 voitures supplémentaires vont circuler dans la commune, sur des routes qui ne sont pas sécurisées pour accueillir un lotissement de cette taille. L'école est petite mais suffisante à ce jour, il faudrait agrandir le foyer rural. La commune est déjà endettée, pour de bonnes raisons car nous avons investi dans l'école, la mairie, le parking, mais nous ne pouvons pas emprunter des sommes considérables d'aménagement routier et d'école. Ce n'est pas possible, nous n'y arriverons pas et nous courrons à une catastrophe économique à court terme."

L'un des lots est destiné à la construction d'une résidence intergénérationnelle, avec des toits en tôle, dont ne veut pas la municipalité
L'un des lots est destiné à la construction d'une résidence intergénérationnelle, avec des toits en tôle, dont ne veut pas la municipalité © Radio France - Renaud Candelier

Une décision votée par la municipalité précédente

Et puis il y a ces toits en tôle prévus sur 30 logements que le maire estime non-conformes au PLU (Plan local d'urbanisme) et qui selon lui dégraderaient le paysage de ce village aux toitures de tuile. Le problème, c'est que le projet a été signé par l'ancienne municipalité, malgré un avis défavorable de l'agglomération. Le maire actuel estime ne plus avoir de recours juridique et assure avoir reçu le soutien de quinze maires de l'agglomération sénonaise dont Marie-Louise Fort. 

Face à cette impasse, la commune de Courtois tente d'obtenir une modification du projet de la part du bailleur Mon Logis. Ce dernier n'a pas souhaité répondre à nos questions. Les travaux de construction interrompus l'an dernier, ont repris cette année.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess