Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : FC Nantes : saison 2017-2018

Projet de nouveau stade à Nantes : Johanna Rolland pas d'accord avec Waldemar Kita qui demande de l'argent à l'Etat

jeudi 12 avril 2018 à 18:50 Par Antoine Denéchère, France Bleu Loire Océan

Le président du FC Nantes demande l'aide de l'Etat, dans un courrier révélé par nos confrères de Médiacités Nantes, pour la construction du nouveau stade à la place de l'actuelle enceinte de la Beaujoire. Johanna Rolland, maire de Nantes, se dit défavorable : "on avait dit un stade 100% privé".

Johanna Rolland et Waldemar Kita le 19 septembre 2017 lors de l'annonce du lancement du projet YelloPark, à Nantes
Johanna Rolland et Waldemar Kita le 19 septembre 2017 lors de l'annonce du lancement du projet YelloPark, à Nantes © Maxppp - Franck Dubray

Nantes, France

C'est une information révélée jeudi par nos confrères du site Médiacités Nantes : le président du FC Nantes a sollicité officiellement par un courrier en date du 12 mars envoyé au Premier ministre un rendez-vous avec Edouard Philippe pour exposer le projet de nouveau stade YelloPark à Nantes et demander de l'argent public. Or, Waldemar Kita avait promis, lors de la présentation du projet en septembre 2017, que le financement serait 100% privé "sans aucun investissement public" : "zéro euro d'impôt ou de subvention", est-il écrit noir sur blanc sur le site officiel du projet YelloPark. Il sollicite pourtant une audience pour présenter le projet de nouveau stade en détail et "demander un soutien financier de l'état au même titre que celui reçu par les autres stades pour l'Euro 2016"

D'où cette mise au point très claire de Johanna Rolland, sans qui le projet Yello Park ne peut pas se faire puisque Nantes Métropole doit céder vingt-trois hectares de terrain pour construire ce stade : "on avait dit financement pas d'argent public, ça doit rester le cas, sinon ça brouille le message". Pour autant, "le projet Yello Park continue", affirme Johanna Rolland qui lâche quand même cette phrase : "100% privé, ça faisait partie de mes conditions de départ [pour dire oui au projet]. Mes conditions de départ, elles ne sont pas négociables."