Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements en vigilance rouge, 49 en orange
Dossier : Coronavirus Covid-19

Prolongement du confinement pour les plus de 70 ans : les retraités limousins partagés

Est-ce vraiment une bonne idée de prolonger le confinement pour les plus de 70 ans après le 11 mai ? C'est ce qui est envisagé, mais la polémique enfle. Certains dénoncent une stigmatisation voire une discrimination de nos aînés. En Limousin, les personnes âgées concernées sont partagées.

Personne âgée confinée à son domicile (image d'illustration, avril 2020)
Personne âgée confinée à son domicile (image d'illustration, avril 2020) © Maxppp - Vanessa Meyer

Est-ce vraiment une bonne idée de prolonger le confinement pour les plus de 70 ans après le 11 mai ? C'est ce qui est envisagé par Emmanuel Macron, mais la polémique est en train d'enfler sur ce sujet. Certains dénoncent une stigmatisation voire une discrimination de nos aînés, d'autant que l'Union Européenne évoque un confinement jusqu'à la fin de l'année ! En Limousin, où les personnes âgées sont très nombreuses, les principaux intéressé(e)s sont très partagé(e)s sur cette mesure.

Je n'irai pas à tous les thés dansants, mais qu'on puisse un peu s'aérer !

Ainsi, Marie-Claude, 73 ans, qui préside le club des Aînés de Chamboret en Haute-Vienne, veut bien faire des efforts, mais "_aimerait pouvoir sortir un petit peu quand même_, je ne vais peut-être pas pratiquer tous les thés dansants, mais qu'on puisse un peu s'aérer quand même", dit-elle.

Retrouver une liberté de mouvement, c'est aussi ce que souhaite Alain Dumas, Vice-Président de l'Union Nationale des Retaités et Personnes Agées (UNRPA) en Creuse. "Je ne me vois pas encore confiné à Guéret, moi qui avais beaucoup d'activités même en tant que retraité, je trouve que ce n'est pas bon physiquement ni moralement", indique ce Creusois de 72 ans.

Une mesure pour pallier les lacunes du système de santé français?

Hélène Giraud, la secrétaire départementale de l’association UNRPA, va plus loin : « J'ai été contrariée par cette annonce ». Cette septuagénaire de Felletin précise : « Je sais que l’âge est un facteur de risque. Mais il n’y a pas que l’âge, il y a aussi l’état de santé par exemple! Ça me parait une mesure discriminatoire », conclut-elle. 

Cette Creusoise estime que le système de santé français est débordé, après "des années d'austérité". D'après elle, c'est aussi pour pallier ces lacunes que les personnes âgées sont invitées à rester chez elle. Elle insiste d'ailleurs sur certaines contradictions : "D'un côté, les enfants devraient retourner à l'école, et de l'autre, les personnes âgées doivent rester confinées. Je ne comprends pas bien", soupire-t-elle. 

Christiane, 71 ans, habitante de Saint-Augustin en Corrèze, se montre plus compréhensive envers cette mesure, tout en souhaitant qu'elle ne dure pas trop longtemps : "Oui, je la comprends, je pense qu'il faut y aller progressivement sur le déconfinement, mais qu'on ait des périodes où l'on peut sortir un peu" dit-elle, reconnaissant qu'un confinement jusqu'à la fin de l'année "serait un peu dur quand même"...

C'est pour le bien de la majorité, il faut rester philosophe

Dur, peut-être. Mais si c'est nécessaire, Jean-Claude Peyrichoux, 75 ans bientôt, et dynamique Président de l'Amicale du Troisième Age de Châteauponsac (Haute-Vienne), restera chez lui le temps qu'il faudra. "Effectivement, dans l'absolu, _on peut toujours dire que cette mesure est discriminatoire, mais il faut faire la part des choses_; je crois que c'est pour le bien de la majorité, je le vois comme ça", détaille-t-il, assurant qu'il essaiera de "tenir" et qu'il "faut rester philosophe". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess