Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Propos du pape sur l'homosexualité : des fidèles demandent à être débaptisés à Strasbourg

mardi 28 août 2018 à 18:29 Par Céline Rousseau et Olivier Vogel, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

Depuis dimanche, l'archevêché de Strasbourg a reçu plusieurs demandes de catholiques qui souhaitent être débaptisés. Ils sont outrés par les propos du pape sur l'homosexualité.

L'archevêché de Strasbourg.
L'archevêché de Strasbourg. © Radio France - Olivier Vogel

Strasbourg, France

Sur le bureau de Bernard Xibaut, chancelier de l'archevêché de Strasbourg, trois lettres de fidèles demandant à être débaptisés. Deux d'entre elles sont en lien direct avec les dernières déclarations du pape François sur l'homosexualité. Le souverain pontife a recommandé dimanche le recours à la psychiatrie lorsque des parents constatent des penchants homosexuels dès l'enfance chez leur progéniture. 

Déclarations choquantes" - Bernard Xibaut, chancelier de l'archevêché

"Ces déclarations ont quelque chose de très choquant par l'usage même du mot psychiatrie", réagit Bernard Xibaut, "parce qu'en France en particulier cela évoque le temps où l'homosexualité était rangée au titre des maladies mentales. (...) Le mot est malheureux". 

"Ce qui est dommage", regrette l'homme d'église, "c'est que là j'ai sur mon bureau une autre demande de sortie d'église précisément à cause de cette déclaration". Un certain nombre de personnes qui ont été baptisées dans leur enfance écrivent à l’évêché en disant qu'elles ne souhaitent plus être considérées comme catholiques