Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Propreté à Bordeaux : une campagne-choc pour traquer les incivilités

jeudi 7 décembre 2017 à 18:03 Par Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde

Bordeaux-Métropole veut frapper un grand coup pour nous inciter à être plus propres. Une campagne d’affichage vient d’être lancée pour tenter d’en finir avec les poubelles déposées n’importe où, les bacs qui traînent et les crottes de chiens sur les trottoirs

Les deux premières affiches de la campagne propreté de Bordeaux-Métropole
Les deux premières affiches de la campagne propreté de Bordeaux-Métropole - crédit : Bordeaux-Métropole

Bordeaux, France

Bordeaux-Métropole lance une campagne de communication pour nous inciter à faire preuve de civisme et à être plus propres. Depuis quelques jours, des affiches quatre par trois fleurissent à travers toute la Métropole et sur le réseau d'affichage du tramway. Sept visuels différents vont être déclinés pendant trois ans, avec un slogan écrit en lettres rouges : Trop sale ! Les deux premiers épinglent les dépôts sauvages de sacs-poubelles et les bris de verre dans la rue. 

Ces incivilités sont nombreuses : il y a les sacs déposés dans les rues, les bacs non rentrés, les bouteilles cassées, les crottes de chiens, etc... Le message est : nous nettoyons, mais aidez-nous. – Dominique Alcala, maire de Bouliac, et vice-président de la Métropole en charge des déchets et de la propreté. 

"Le message est: nous nettoyons, mais aidez-nous" Dominique Alcala, vice-président de la Métropole en chargé de la collecte des déchets

Ces affiches changeront tous les deux mois. Les autres montreront du doigt d'autres nuisances que nous vivons au quotidien : les encombrants laissés n'importe où, les crottes de chien, les mégots sur les trottoirs, avec à chaque fois, les sanctions auxquelles vous vous exposez .

Cette campagne, qui insiste sur la responsabilité de chacun pour garder la ville et l’agglomération propres, n'empêche pas la Métropole de passer aussi au mode répression. Dès janvier, 19 agents supplémentaires viendront renforcer justement la cellule incivilités . 10 vont être embauchés et 9 autres postes vont être créés grâce à la réorganisation des collectes .  

Un moment donné, répéter les choses ne suffit pas. Il faut passer à l’action. La particularité de cette cellule incivilités, qui va plus verbaliser, c’est qu’elle interviendra aussi désormais le soir, jusqu’à minuit, et le week-end.  — Jean-Louis David, l'adjoint au maire de Bordeaux en charge de la vie urbaine. 

"Quand l'information ne suffit plus, il faut passer à la répression" Jean-Louis David, adjoint au maire de Bordeaux

Cette campagne va coûter à la Métropole 190000 euros par an.