Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Propreté : Toulouse passe à l'offensive avec bientôt une brigade en civil

-
Par , France Bleu Occitanie
Toulouse, France

D'ici le printemps à Toulouse, sévira une brigade anti-incivilités, qui verbalisera davantage les contrevenants. Jets de mégots, urine, déjections canines mais aussi affichage sauvage et ordures ou cartons déposés en dehors des horaires fixés seront mis à l'amende par des agents en civil.

Les déchets sauvages étaient déjà verbalisés par des policiers municipaux, ils le seront désormais pas une brigade en civil.
Les déchets sauvages étaient déjà verbalisés par des policiers municipaux, ils le seront désormais pas une brigade en civil. © Radio France - Bénédicte Dupont

C'est l'annonce faite par Jean-Luc Moudenc lors de ses vœux : il veut serrer la vis en matière de propreté. "Le service public ne peut en la matière pas se substituer à l'esprit civique. La collectivité a fait son effort, maintenant, les Toulousains ont la clé. Je constate qu'à Toulouse on ne verbalise pas assez les incivilités ayant trait à la propreté", assène le maire. Entre 2015 et 2017 pourtant, les contraventions ont déjà été multipliées par deux, passant de 677 à 1.164. Avec un écueil majeur, il s'agit d'attraper les contrevenants en flagrant délit : lorsqu'ils urinent dans la rue, jettent leur mégot ou des papiers dans le caniveau, laissent leur chien faire ses besoins hors canisettes ou collent des affiches n'importe où. Or, à la vue d'un képi ou d'un policier municipal, chacun se garde bien de faire des bêtises.

Les ordures au pied des containers, grand classique des incivilités à réprimer.
Les ordures au pied des containers, grand classique des incivilités à réprimer. © Radio France - Bénédicte Dupont

35 agents en civil bientôt sur le terrain pour constater les flagrants délits

Dans le courant du premier trimestre 2018, ce sont 35 agents assermentés qui circuleront dans Toulouse, en civil pour constater ces flagrants délits, et continuer les travaux d'enquête qui font suite à des plaintes.

On va tout cibler mais la priorité ce sont les tags et affichage sauvages, les mictions (NDLR : uriner dans la rue), les jets de mégots et d’encombrants et les déjections canines. — Emilion Esnault, chargé de la propreté à la Métropole

Les encombrants à n'importe quelle heure de la journée feront là aussi l'objet de plus de sévérité.
Les encombrants à n'importe quelle heure de la journée feront là aussi l'objet de plus de sévérité. © Radio France - Bénédicte Dupont

Jusqu'ici, la majorité des verbalisations par la police municipale faisait suite à des enquêtes après des dépôts sauvages, et à de grandes opérations comme à Saint-Pierre ou à la Daurade pour des problème d'urine sur la voie publique. L'amende est fixée à 68 euros (jusqu'à 450 euros avec majoration), mais les services toulousains souhaitent augmenter ce forfait. Les commerçants seront aussi davantage visés à cause des cartons abandonnés devant leur pas-de-porte alors qu'il existe là aussi des horaires précis de dépôt.

800 agents travaillent pour la propreté à la Métropole. Le "plan corbeilles" sera aussi renforcé en 2018 avec l'implantation de nouvelles poubelles "tulipes" plus faciles d'utilisation. Il y en a déjà 165, elles seront 660 d'ici la fin de l'année dans l'agglomération. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu