Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : La mobilisation des habitants contre la fermeture de la maternité du Blanc dans l'Indre

Maternité du Blanc : démission de 60 élus municipaux contre la fermeture et présentation d'un projet alternatif

jeudi 11 octobre 2018 à 6:05 Par Carl Dechâtre, France Bleu Berry et France Bleu

A huit jours d'une réunion cruciale pour l'avenir de la maternité du Blanc (Indre), son comité de défense joue ses derniers atouts. Une soixantaine d'élus présentent ce soir leur démission au préfet tandis qu'hier un projet de réorganisation de la maternité a été présenté.

Annick Gombert, le docteur Alain Tekaya, Jean-Michel Mols et Jean-pauL Chanteguet ont présenté ce mercredi (10/10) le projet de réorganisation de la maternité
Annick Gombert, le docteur Alain Tekaya, Jean-Michel Mols et Jean-pauL Chanteguet ont présenté ce mercredi (10/10) le projet de réorganisation de la maternité © Radio France - Carl Dechâtre

Le Blanc, Indre, Centre-Val de Loire, France

C'est le 19 octobre que le conseil de surveillance de l'hôpital de Châteauroux doit se réunir pour rendre sa décision sur l'avenir de la maternité du Blanc. Une décision qui risque d'être grandement influencée par les conclusions du rapport d'audit' dévoilées le lundi 1er octobre dernier et qui préconise - officiellement pour des raisons de sécurité -  la conversion de la maternité du Blanc en centre périnatal. A huit jours de cette réunion cruciale, le comité de défense de l'hôpital du Blanc lance ses dernières forces dans la bataille 

Protestation et proposition

Ce jeudi vers 18 heures, 60 élus municipaux du secteur du Blanc dont une vingtaine de maires, selon Annick Gombert la maire du Blanc, seront présents à Châteauroux devant la préfecture pour présenter leur démission collective. Une action symbolique forte, à la fois geste de colère et manière de promouvoir le dernier atout des défenseurs de la maternité : un projet de réorganisation de la maternité porté par trois gynécologues obstétriciens permettant son maintien. 

Une nouvelle organisation pour sauver la maternité ?

Présenté hier en conférence de presse, le projet propose l'élaboration d'une organisation nouvelle du service en tenant compte des différents audits menés, et la création d'un comité de pilotage. Les porteurs de projets assurent également disposer de plusieurs candidatures sérieuses pour pouvoir pallier les manques de personnel reprochés par l'ARS.

Alain Tekaya, 71 ans, médecin à la retraite, et ancien chef de service pendant 25 ans à la maternité de Châteauroux (entre 1989 et 2013) assure que ces mesures suffiraient à répondre aux attentes de l'ARS à laquelle le projet a été adressé ainsi qu'à la direction de l'hôpital Châteauroux-Le Blanc. Le comité assure que l'Agence régionale de santé a connaissance de ce projet depuis plusieurs semaines mais n'y aurait toujours pas répondu.