Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Protoxyde d'azote : après Cournon, Clermont-Ferrand interdit la vente aux mineurs

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

L'arrêté municipal a été pris le 16 octobre dernier. Dans la capitale auvergnate, la consommation du protoxyde d'azote, gaz hilarant, est devenue inquiétante.

Une capsule de protoxyde d'azote sur la chaussée (Illustration)
Une capsule de protoxyde d'azote sur la chaussée (Illustration) © Radio France - Romain Berchet

C'est un arrêté permanent qui a été pris la semaine dernière par le maire de Clermont-Ferrand. Il porte sur l'interdiction de vente, de détention et de consommation de ce gaz aux mineurs. La ville de Cournon l'avait pris il y a quelques semaines.

Ce protoxyde d'azote est consommé par de nombreux jeunes car il provoque "des réactions hilarantes" mais il présente aussi, et surtout, des effets secondaires importants. Nausées, vertiges, maux de têtes, diarrhées, vomissements, à forte dose, sa consommation peut entraîner une faiblesse musculaire, des troubles moteurs, des altérations de la perception et potentiellement des convulsions. 

Nombreuses capsules retrouvées sur la voie publique

Sur la voie publique, de nombreuses capsules de ce gaz sont retrouvées régulièrement. Le phénomène prend des proportions inquiétantes selon la municipalité qui a décidé de s'y attaquer. Sur le terrain, les services de police peuvent saisir le matériel et les cartouches, les remettre aux représentants du mineur consommateur ou détenteur en les informant des risques liés à la consommation de ce gaz.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess