Société

PSA va mieux et verse une prime à ses salariés

Par Sébastien Germain, France Bleu Belfort-Montbéliard mercredi 18 février 2015 à 16:57

Carlos Tavares, directeur général de PSA
Carlos Tavares, directeur général de PSA © Maxppp

Le redressement économique entamé par Carlos Tavares depuis son arrivée à la tête de PSA il y a un an commence à porter ses fruits. Le premier constructeur français a présenté mercredi ses résultats financiers pour l'année 2014.

PSA commence à respirer. Le groupe a entamé son redressement économique depuis que Carlos Tavares a pris les commandes de l’entreprise il y a un an. C’est ce que confirment les résultats financiers dévoilés ce mercredi pour l'année 2014.

Pas de bénéfice mais les résultats s’améliorent

PSA ne fait pas encore de bénéfices. Son résultat net reste même négatif en 2014 mais les chiffres s’améliorent nettement après deux années de pertes colossales . Les comptes de PSA sont toujours dans le rouge, avec une perte nette de 555 millions d'euros l'année dernière, mais ce chiffre a été divisé par quatre par rapport à 2013. La dette de l'entreprise est enfin épongée . La dynamique est donc positive.

Les ventes de voitures sont enfin reparties à la hausse et l'entrée au capital du chinois Dongfeng porte déjà ses fruits. La Chine est devenue le 1e marché de PSA devant la France l'an dernier.

« Le consommateur français doit acheter français »

De bons chiffres pour PSA en 2014 mais le redressement n'est pas terminé. Il faut encore plus de rentabilité selon le patron de PSA, Carlos Tavares, et donc des voitures plus chères : « Il faut faire comprendre aux consommateurs français que les produits français sont d’un très haut niveau technologique, il est logique qu’ils soient vendus au même prix que la concurrence étrangère »

Carlos Tavarez

PSA vend moins de 3 millions de véhicules par an chaque année, le patron de PSA le sait, la question d'un rapprochement avec un autre constructeur va bientôt devenir inévitable. Selon Carlos Tavares, le projet ne sera d'actualité que lorsque le redressement du groupe sera achevé.

Une prime pour les salariés

PSA Peugeot Citroën commence donc à redresser ses résultats en 2014 et décide de verser une prime à ses salariés. Il n’y aura pas de dividende pour les actionnaires en 2015, mais l’entreprise va attribuer une prime d'au moins 1.094 euros à ses salariés en France. C’est ce que prévoit un accord sur l'intéressement et la participation.

Peugeot tente de faire le maximum d’économies pour retrouver la rentabilité. Le groupe a cédé la majorité de sa filiale de scooters et négocie en ce moment la vente du FC Sochaux Montbéliard.

La Bourse de Paris a très bien accueilli ces résultats puisque le titre Peugeot gagne près de 5% mercredi en début d’après-midi.