Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les forces de police déployées dans les rues de Strasbourg, le 11 décembre 2018

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : au moins deux morts, le tireur en fuite identifié

Société

PSA Vesoul : la CGT dénonce un projet d'accord qui prévoit une augmentation du temps de travail et une réduction des CDI

mardi 15 mai 2018 à 19:47 - Mis à jour le mardi 15 mai 2018 à 18:35 Par Manon Klein, France Bleu Besançon et France Bleu

La CGT dénonce dans un communiqué le projet d'accord local du groupe PSA à Vesoul, présenté le lundi 14 mai 2018 par la direction du site. Le syndicat pointe du doigt une hausse du temps de travail, et une réduction du nombre de CDI.

Le temps de travail effectif pourrait passer à 37h45 à Vesoul
Le temps de travail effectif pourrait passer à 37h45 à Vesoul © Maxppp - Sebastien LAPEYRERE

Besançon, France

La CGT de PSA à Vesoul monte au créneau. Le syndicat, deuxième sur le site, dénonce certaines pistes de travail du projet d'accord local présenté par la direction lundi 14 mai. Ce projet d'accord propose une hausse du temps de travail, et une réduction du nombre de CDI. A Vesoul, PSA emploie 3.000 personnes, en comptant les intérimaires et les sous-traitants.

Passage de 35 à 37 heures

Le temps de travail effectif passerait de 35 à 37 heures 45, sur le site de PSA à Vesoul. Avec une hausse des salaire de 2,8%, selon la CGT. Cette dérogation aux 35 heures est possible localement, si les syndicats du site donnent leur accord.

150 CDI de moins par an

La direction de PSA à Vesoul proposerait également de réduire le nombre de contrats en CDI, en en supprimant 150 chaque année jusqu'en 2020, toujours selon la CGT. FO, qui est le syndicat majoritaire à Vesoul, précise de son côté que l'accord prévoie pour le moment que ces départs de CDI soient volontaires. 

La crainte d'une généralisation

Ce projet d'accord, qui est toujours en cours de négociation, ne concerne que le site de Vesoul. Mais la CGT craint que les mesures proposées ne soient généralisées.

"PSA propose aujourd'hui 37h45, uniquement à Vesoul, mais pour nous il est clair que le direction va étendre ce mauvais coup à l'ensemble des usines PSA en France" - Jean Pierre Mercier, délégué syndical central CGT pour le groupe PSA

La direction de PSA à Vesoul, de son côté, ne souhaite pas commenter tant que les négociations sont en cours. Même réaction chez le syndicat FO, qui est majoritaire à Vesoul.