Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Puy-de-Dôme : des résidents d'Ehpad se déconfinent grâce à des casques virtuels

Un dispositif de casques virtuels, déployé dans 60 Ehpad et services d'aide à domicile puydômois, permet à nos aînés de voyager depuis leur chambre. Reportage à l'Ehpad Groisne-Constance de Culhat, là où tout a commencé.

Balade virtuelle en Provence pour Michèle
Balade virtuelle en Provence pour Michèle © Radio France - Dominique Manent

L’idée a germé au sein de l’Ehpad Groisne-Constance à Culhat près de Lezoux. On la doit plus précisément à Djamel Bourebi, l'animateur de l'établissement. Avec une question centrale : comment rompre l’isolement des résidents à mobilité réduite. Puis l'idée est venue : expérimenter des séances de réalité virtuelle permettant une immersion à 360°, soit dans des lieux connus et aimés, soit dans un site touristique. 

Le projet a pris corps grâce à la rencontre avec la société vichyssoise Sagesse Technologies, qui a mis au point des casques adaptés aux seniors. Le résident choisit sa destination, s’installe sur une chaise roulante et rotative et se munit d’un casque virtuel. Un membre du personnel voyage avec lui par le biais d’une tablette et recueille ses impressions dans la foulée. 

Séduits dès 2020 par cette initiative, le Conseil départemental du Puy-de-Dôme et la Conférence des Financeurs ont choisi de la mettre en œuvre dans 30, puis 60 Ehpad et services d’aide à domicile. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Michèle a le cœur en Provence

Au plus grand plaisir de Djamel Bourebi qui a l'innovation dans la peau. L'Ehpad Groisne-Constance est doté d'une tablette géante, d'un vélo qui permet lui aussi des balades virtuelles. Le casque, lui, est arrivé cette année à Culhat : "C'est une location qui coûte entre 2.500 et 3.000 euros par an. J'ai fait appel à la conférence des financeurs, différents organismes comme l'ARS, le Conseil départemental, la CPAM et bien d'autres encore... Le projet les a intéressés et du coup, ils ont accepté de financer deux années de réalité virtuelle au sein de l'Ehpad." 

Ce jeudi, Michèle, une des pensionnaires, choisit d'aller à Aix-en-Provence.  Installée dans un fauteuil rotatif pour une immersion à 360°, elle est équipée d'un casque. Aurélie Navarro, aide médico-psychologique, reste à côté de Michèle durant la vidéo et partage ses impressions. "Michèle va regarder à droite, à gauche et le film va bouger selon ce qu'elle regarde."

Aurélie installe Claude pour sa balade virtuelle
Aurélie installe Claude pour sa balade virtuelle © Radio France - Dominique Manent

Les effets psy évalués

Ces séances virtuelles de 10 à 20 minutes, en fonction des destinations, font l'objet d'une évaluation. La psychologue de l'établissement, Noémie Maubert, observe leurs effets sur le résident. "Certes, je suis une personne vulnérable, certes je suis un résident d'Ehpad, mais j'ai le droit de partir en voyage et de pouvoir d'évader et ce soir, je vais pouvoir en parler à mon petit fils, ma petite fille, à ma fille, et au final, à part parler de la crise sanitaire, des conditions de vie et de rester dans une bulle de négativité, là les sujets de conversation se multiplient et on a des opportunités de partager sur les sujets à balance positive..."

Un tandem tricycle électrique

Pour le moment, une vingtaine de résidents utilisent le casque. Claude est particulièrement demandeuse. Elle a même testé un vol en parapente : "tant que vous êtes sur la terre, ça va, mais dès que vous vous envolez, c'est pas du tout pareil. Quand vous retournez sur le plancher des vaches après donc c'est impeccable." J'ai fait les bateaux mouches, Aix-en-Provence, Marseille, le château de Peufeilhoux. Moi j'aime beaucoup. Parce que ça distrait et comme je ne connais pas beaucoup la France, ça me fait balader dans la France." 

Prochainement, un tandem tricycle électrique arrivera à l'Ehpad de Culhat... Cette fois, pour de vraies balades en extérieur. 

Aurélie, Noémie, Djamel et Catherine Bart-Montagne de l'EHPAD de Culhat
Aurélie, Noémie, Djamel et Catherine Bart-Montagne de l'EHPAD de Culhat © Radio France - Dominique Manent
Choix de la station

À venir dansDanssecondess