Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Puy-de-Dôme : le premier distributeur automatique de viandes installé aux Martres-sur-Morge

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Aux Martres-sur-Morge, l'exploitation agricole "La Croix Blanche" a installé fin mars dernier un distributeur automatique de viandes. Sept jours sur sept et 24 heures sur 24 il est possible d'y acheter steaks, rôtis, tripes volailles et même des œufs frais, c'est une première dans le Puy-de-Dôme.

Charlène Daim co-gérante de " la croix Blanche" remplit le distributeur de viandes
Charlène Daim co-gérante de " la croix Blanche" remplit le distributeur de viandes © Radio France - Jean-Pierre de Mongelas

De loin on pourrait le prendre pour un arrêt de bus sponsorisé par l'exploitation agricole du coin faisant de la publicité pour son circuit court de vente à la ferme. En fait, il s'agit du premier distributeur automatique de viandes installé dans le Puy-de-Dôme, aux Martres-sur-Morge en pleine Limagne nord. Il est installé au bord de la route, à la sortie de ce village de 700 habitants, collé à la ferme agricole familiale "La Croix Blanche". C'est pour faciliter l'écoulement de sa production, que l'exploitant a eu l'idée de créer ce libre-service. 

Il s'agit d'une sorte de gros réfrigérateur à double porte avec 62 casiers contenant 110 articles référencés tels que des steaks, des brochettes, des tripes, des volailles entières, des pièces de porc de veau ou de bœuf sous-vide, du pâté du saucisson ou encore des œufs frais. Sur chaque casier, le prix du produit est affiché ainsi que sa date limite de consommation. Il suffit pour se servir d'entrer le numéro du ou des casiers correspondant au produit que l'on veut et de payer par carte bancaire dans le monnayeur intégré pour qu'il s'ouvre. 

L'unique distributeur automatique de viandes du Puy-de-Dôme répond à l'attente des consommateurs qui veulent acheter local sans contrainte horaire
L'unique distributeur automatique de viandes du Puy-de-Dôme répond à l'attente des consommateurs qui veulent acheter local sans contrainte horaire © Radio France - Jean-Pierre de Mongelas

Des ventes en hausse de 15 à 20%

Après deux mois d'exploitation, Charlène Daim, cogérante de la ferme "La croix Blanche" est satisfaite, le bilan est très encourageant avec des ventes qui ont augmenté de 15 à 20%. Jusque-là, ces ventes avaient lieu à la ferme à coté le vendredi après-midi. Mais Charlène reste prudente. "Le joujou est assez nouveau, les gens prennent plaisir à essayer cette machine qu'ils ne connaissaient pas du tout, il faut attendre un peu pour confirmer. Les gens avaient une attente de consommer local sans avoir de contrainte horaire." 

Point de vue confirmé par Séverine déjà inconditionnelle du distributeur, "parce qu'on peut venir n'importe quand si par exemple vous faite une tarte le dimanche après-midi et qu'il vous manque des œufs, on vient d'un coup de voiture et le tour est joué ! En plus tout est sous vide, la date limite de consommation est assez loin, c'est pas plus cher qu'ailleurs et en plus on est sûr de la qualité du produit." 

Les casiers où figurent la composition du lot, le prix et la date limite de consommation
Les casiers où figurent la composition du lot, le prix et la date limite de consommation © Radio France - Jean-Pierre de Mongelas

Disponibilité et proximité

Isabelle essaie le distributeur pour la première fois inquiète de savoir si elle va parvenir à le faire fonctionner. "Pour une première fois, j'y suis arrivée du premier coup, c'est donc que c'est simple!, c'est vraiment bien il y a beaucoup de choix, et dans ces petits village où la première grande surface est à dix kilomètres au moins c'est vraiment pratique."

Depuis son lancement le distributeur est approvisionné au moins trois fois par jour mais il est toujours possible de passer une commande par téléphone où par mail à la ferme pour réserver un produit. "On peut  stocker la commande dans le distributeur, dans un casier avec un numéro dédié accessible uniquement par ce client, en quelque sorte c'est du drive" précise la co-gérante. Cette disponibilité et cette proximité ont un coût pour l'exploitant. 

Près de 60.000 euros pour créer ce distributeur de viandes financé en partie par le conseil départemental et la région qui encouragent les circuits courts de vente.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess