Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Puy-de-Dôme : moi, Eljona, 9 ans, migrante d'origine kosovare

jeudi 11 janvier 2018 à 20:17 Par Dominique Manent, France Bleu Pays d'Auvergne

Plusieurs associations d'aide aux migrants critiquent la politique migratoire du gouvernement. Loin de cette polémique, Eljona, 9 ans, vit ses rêves à Issoire. Cette petite migrante d'origine kosovare est arrivée en France il y a trois ans.

Eljona et sa maman
Eljona et sa maman © Radio France - Dominique Manent

Auvergne, Issoire, Puy-de-Dôme, France

Elle sort de l'école en courant pour rejoindre sa maman. Eljona, 9 ans, écharpe jaune autour du cou, est une enfant joyeuse, qui semble n'avoir peur de rien. Pourtant, sa vie n'est pas simple. Arrivée en France il y a trois ans, elle a changé plusieurs fois d'hébergement et d'école. En ce moment, elle est en CE2 au Pré Rond, à Issoire. Mais le 18 janvier prochain, sa situation pourrait changer, une fois de plus.

J'avais très envie d'apprendre

Eljona parle un français presque parfait, grâce aux "maîtresses de l'école Jules Ferry de Clermont-Ferrand" dont elle garde un souvenir ému."Je travaillais bien, j'avais très envie d'apprendre". Jouer avec "les copines" lui a également permis de faire des progrès. Mais il a fallu changer d'école. A la dernière rentrée, Eljona s'est retrouvée en CE2 à l'école du Pré Rond, à Issoire. Un peu intimidée au début, elle est aujourd'hui bien intégrée.

On nous a dit d'aller à Issoire

Eljona, ses parents, sa petite soeur et son petit frère sont actuellement hébergés dans un hôtel d'Issoire. _"On a appelé le 115 et on nous a dit de venir ici"explique la fillette. Et la vie s'est organisée : "le matin, on a cinq croissants, un par personne, et on peut boire un jus d'orange ou un café". A midi, Eljona et sa soeur déjeunent à la cantine scolaire. Le soir, la famille réchauffe des plats dans un micro-ondes de l'hôtel, car "on n'a pas de cuisine mais on a deux chambres, elles sont jolies". _

Eljona, interprète

Dans la famille, Eljona est la seule à maîtriser le français. Elle sert donc d'interprète quand ses parents doivent effectuer des démarches administratives. Dans les associations, à la préfecture, c'est elle qui parle._"On a demandé l'asile ... deux fois négatif"précise-t-elle. L'hébergement à Issoire est prévu jusqu'au 18 janvier. Et après ? "On verra"_ répond la fillette.

Ici, c'est ma vie

Elyona aime son école et la France. _"Ici c'est ma vie, c'est trop bien !"_. Changer une nouvelle fois d'école ne l'enchante pas. Eljona ne sait pas encore quel métier elle veut exercer plus tard. "Pourquoi pas chanteuse" dit-elle après réflexion. "J'ai appris une chanson de Kendji Girac", j'ai écrit les paroles, je la connais par coeur".