Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Puy-de-Dôme : un gilet jaune se met en grève de la faim pour protester contre la précarité des handicapés

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Laurent Alleaume est originaire de Lisseuil, dans les Combrailles. Ce gilet jaune a décidé de se mettre en grève de la faim il y a 26 jours. Handicapé, il proteste contre la politique du gouvernement en faveur des handicapés.

Laurent Alleaume, gilet jaune mobilisé pour la lutte pour les droits des handicapés
Laurent Alleaume, gilet jaune mobilisé pour la lutte pour les droits des handicapés © Radio France - Mickaël Chailloux

Lisseuil, France

L'homme est affaibli, se promène en fauteuil roulant, une pancarte à la main où il coche les jours de grève. Il en est à 26 jours. "Pour se faire entendre, il faut donner de soi" explique Laurent Alleaume. Ce gilet jaune a perdu son poumon droit après avoir souffert d'un cancer en 2014. Il avait déjà réalisé une marche de Bourges à Paris. Il souhaiter "alerter sur la précarité que subissent les handicapés" dont il fait partie.   

Un grenelle du handicap

L'homme veut maintenant plus de considération dit-il. Pourtant, l'exécutif a lancé une plateforme, #ActionHandicap. Elle projette de recueillir de 10 000 à 20 000 contributions. Mais cela ne satisfait pas Laurent : "Je connais ma pathologie, mais je ne connais pas la pathologie de quelqu'un qui a une sclérose en plaques" explique-t-il, plaidant pour un Grenelle du Handicap, où chaque groupe de malades réclamerait de vraies réponses sur sa maladie. 

Autre idée que Laurent soumet : "On fait bien une journée de solidarité pour les personnes âgées. Pourquoi ne pas obliger le CAC 40 doit financer le handicap ?" 

Laurent Alleaume : "Pourquoi le CAC 40 ne finance pas le handicap ?"

En attendant, cela fait 26 jours que Laurent ne s'alimente plus. Son docteur lui a indiqué qu'il entrait dans sa phase critique. Il attend maintenant une réponse des élus locaux qu'il a contacté, ainsi que de la préfète du Puy-de-Dôme. Un courrier lui a été envoyé vendredi dernier.