Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Puy-de-Dôme : elles se mobilisent le jour de la fête des mères contre les violences faites aux femmes

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Cette initiative nationale initiée ce dimanche 26 mai, jour de fête des mères, par l'association Osez le féminisme a vocation à dénoncer l'augmentation du nombre de féminicides en 2019.

Des membres de Osez le féminisme 63 se mobilisent contre la hausse des féminicides.
Des membres de Osez le féminisme 63 se mobilisent contre la hausse des féminicides. © Radio France - Manon Derdevet

Puy-de-Dôme, France

Les Puydomoises se mobilisent contre les féminicides. Ce dimanche 26 mai, une quinzaine de personnes, majoritairement des femmes, se sont mobilisées devant le Palais de justice de Clermont Ferrand pour dénoncer le nombre croissant de femmes mortes sous les coups de leurs compagnons ou de leur ex compagnon. Une action symbolique, le jour de la fête des mères.

Depuis le 1er janvier 2019 en France, 57 femmes ont été victimes de féminicides selon l'association.

Une femme tuée tous les deux jours sous les coups de son conjoint ou ex conjoint

Pour les manifestantes il est urgent de faire appliquer la législation pour protéger les femmes. "Il faut continuer de dénoncer. Il y a une forme de prise de conscience mais il faut que le gouvernement nous donne les moyens d'agir" affirme Gaëlle, une militante. 

Elle estime qu'il faudrait un milliard d'euros pour endiguer la hausse des féminicides. "Il faut créer des maisons pour femmes dans chaque grande ville de France. Il faut des changements dans le traitement judiciaire" demande Gaëlle.

Une banderole a été installée pour retracer l'histoire des femmes victimes de féminicides en 2019 - Radio France
Une banderole a été installée pour retracer l'histoire des femmes victimes de féminicides en 2019 © Radio France - Manon Derdevet

"Fêter les mères, non pas les enterrer"

Le jour de la fête des mère est hautement symbolique pour ces militantes d'Osez le féminisme 63. "Toutes ces femmes avaient des enfants. En 2017, ces féminicides ont fait 157 orphelins" s'insurge l'une d'entre elle. 

"Il est temps que la population se rende compte que c'est un drame national (...) Ni une claque, ni une baffe, ni des coups de couteau, ce n'est pas un drame familial, c'est un féminicide, c'est un meurtre" conclut Christine.

De nombreuses pancartes ont été installées devant le Palais de Justice de Clermont Ferrand par les militantes de Osez le féminisme 63 - Radio France
De nombreuses pancartes ont été installées devant le Palais de Justice de Clermont Ferrand par les militantes de Osez le féminisme 63 © Radio France - Manon Derdeveet

Une nouvelle action choc pour dénoncer les féminicides est prévue le 7 juin prochain à Clermont Ferrand. L'association est à la recherche d'une soixantaine de bénévoles pour l'occasion.

Une autre action aura lieu ce lundi à 18h30 place de Jaude pour défendre cette fois-ci l'IVG.

Des Puydomoises se mobilisent le jour de la fête des mères à Clermont-Ferrand contre les féminicides

Choix de la station

France Bleu